jeudi 25 octobre 2018

HARLEY KING, détective de l’invisible de Patrick Mc Spare




Editions Scrineo

Illustration de Benjamin Carré

Date de parution : 25 octobre 2018
352 pages
16,90 €




Berlin est une grande ville.Harley King est un grand détective.
Ses clients, les Toffer, sont une grande famille.
L’affaire, elle, pourrait se réduire à de sordides questions d’héritage. Mais à la nuit tombée, une créature cauchemardesque assassine.
Enquêteurs du paranormal, Harley, son ami Nosfe et la médium Miss Jade vont devoir agir. Si possible tant qu’il reste des vivants autour d’eux.
Berlin after dark !





Voilà un roman qui a attiré ma curiosité dès son annonce. Déjà parce que j'aime bien Patrick McSpare, mais surtout parce que connaissant l'auteur j'étais très curieuse de découvrir un roman "non historique". Patrick McSpare est un dingue d'histoire et ce n'est rien de le dire. On ressent cette passion dans ses écrits. Évidemment Merovingiens, mais aussi dans Les Hauts-conteurs ou les héritiers de l'aube (voir les liens de toutes les chroniques à la fin de celle-ci). Alors quand l'annonce est tombée d'un roman actuel et fleurtant avec le paranormal, ma curiosité a été éveillée!

Cette fois le récit est bien ancré dans notre époque. Harley King et son compère Nosfe sont deux détectives de la côte ouest américaine. Pas tout à fait des détectives classiques puisqu'ils sont spécialisés dans le paranormal. Ils enquêtent sur tout ce qui est bizarre et non expliqué. En général ils arrivent à mettre en avant les supercheries qui expliquent ces phénomènes. Ils rencontrent Jade, une spécialiste des manifestations paranormales, ou plutôt c'est elle qui les poursuit parce qu'elle a une petite idée de leur nature.  De leur nature ? me demandez-vous. Oui parce que Harley et Nosfe ne sont pas tout à fait des détectives comme les autres ...

Leur réputation commence à les précéder et c'est ainsi qu'ils se retrouvent à Berlin sur une grosse enquête. La douairière d'une famille très riche les appelle au secours car une entité s'en prend à sa famille et en tue les membres les uns après les autres dans leur manoir ancestral de Berlin. Un Doppelgänger (si vous avez regardé "How I met your mother", vous saurez que c'est un mot allemand utilisé aussi en anglais et qui signifie "sosie" ou "double") et celui-ci n'est pas là juste pour le fun. Loin de là ...

En enquêtant sur ces meurtres, Harley, Nosfe et Jade vont mettre à jour des histoires pas jolies jolies sur la famille. Mais ils vont aussi risquer leur peau.

Alors le premier avertissement que je vais donner, c'est que ce roman n'est pas un livre jeunesse. Du tout ! Ce n'est pas Aelfic ou les hauts conteurs. Les meurtres sont violents et les histoires cachées dans les placards de la famille sont sordides. Je reconnais en avoir été la première surprise car naïvement j'ai associé le couple McSpare/Scrineo à du jeunesse. Ça n'en est pas et ça n'a pas été pour me déplaire.

Mon deuxième avertissement serait "ne vous fiez pas au premier chapitre". Allez savoir pourquoi, j'ai eu du mal à accrocher à ce fichu premier chapitre, à ces noms bizarroïdes portés par les héros et à leur essence même. J'ai même eu peur que le roman ne me plaise pas, et puis le temps d'y penser j'en étais au deuxième, puis au troisième puis ...puis j'ai totalement oublié mes doutes, tellement plongée dans le récit que j'en ai dévoré la moitié sans relever le nez.

Harley King est un thriller, mêlant action, enquête et fantastique avec un fort apport d'adrénaline. Aucun temps mort, des squelettes dans tous les placards, des victimes à tous les étages et des coupables présumés façon "Dix petits nègres". Le tout est servi sur un plateau par deux héros qui n'ont pas froid aux yeux et qui ont un sens de l'humour à toute épreuve. Quant à Jade, elle est l'indispensable lien avec l'au-delà.

Frisson, suspense et imbroglio sont au rendez-vous de ce roman fort bien troussé de Patrick McSpare. On en attend d'autres, bien évidemment et j'espère que ce sera le cas. Je ne peux que vous inviter à découvrir cette autre facette de l'auteur, surtout quand on sait à quel point il est impliqué dans le récit (private joke pour les lecteurs only).




Les romans de Patrick Mc Spare chroniqués sur Bookenstock:



3 commentaires:

  1. Ok j’ai compris je me l’achete Avec la prochaine paie ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me diras alors ce que tu en as pensé hein! :)

      Supprimer
  2. Mmh... voilà qui est fort fort intéressant ! surtout si c'est pas du jeunesse !

    RépondreSupprimer