mercredi 6 juillet 2011

LE HAMEAU DES PURS de Sonia Delzongle





Cogito media group ( un éditeur canadien )
380 pages
18 euros

Résumé :

La jeune journaliste Audrey Grimaud est dépêchée sur une affaire d'incendie criminel au hameau, dans une campagne austère déjà bouleversée depuis une douzaine d'années par une série de meurtres commis par un mystérieux tueur surnommé l'Empailleur.
Le passé d'Audrey est étroitement lié à ce lieu où, petite, elle venait passer ses vacances chez ses grands-parents, membres d'une communauté de " Purs " vivant à l'écart du monde moderne selon des principes sectaires, et où elle a découvert de lourds secrets bien enfouis. L'incendie criminel qui fait sept victimes parmi les Purs est-il lié aux meurtres en série ? Tous ces événements ont-ils un rapport avec l'histoire nébuleuse du hameau ? La vérité ne se trouve pas toujours là où on le pense...
Une écriture elliptique et percutante, une intrigue pleine de rebondissements, un suspense haletant. Le Hameau des Purs est un thriller inquiétant qui malmène le lecteur de bout en bout et le tient en haleine jusqu'à la toute dernière ligne. Ames sensibles, s'abstenir !


L'avis de Dup :

Quelle claque je viens de prendre ! Autant l'annoncer tout de suite : MEGA COUP DE COEUR.
Un nom à retenir ( encore un... ), Sonia Delzongle. J'ai lu de très bon thrillers ces derniers temps, des polars efficaces aussi, mais aucun ne tient la comparaison à côté de celui-ci. Jamais je n'ai été mystifiée à ce point ! J'en suis sur le c**, du grand art.
Relisez bien le résumé avant d'attaquer la suite.

Audrey n'aurait jamais du accepter ce dossier, son enfance l'implique trop. Mais elle est journaliste dans l'âme, l'attrait du scoop, elle n'a pas pu refuser...

Dans cette histoire aucun nom de ville n'est cité, ce qui fait que ce "fait divers" peut se situer n'importe où en France et bien sûr mon imagination a eu tendance à adapter le décor près de chez moi. Un village, une route sinueuse avec des virages dangereux, la forêt omniprésente et un lac : le Léman. Le piège a fonctionné à merveille sur moi et mon Jura. Et je précise que ce lac, il n’apparaît qu'en toute dernière partie du roman. Il n’empêche, tout ça c'est déroulé à côté de chez moi !

Ce thriller est construit en trois grandes parties.
* La première où Audrey se remémore ses vacances au sein des Purs, enfant puis adolescente. Ces Purs, une sorte de secte vivant en autarcie quasi complète, du genre Mormon ou Amish. Elle n'a jamais été considérée comme un des leurs, son père ayant abandonné le hameau. Sa présence est juste tolérée chez ses grands-parents. Elle va néanmoins être prise sous l'aile d'un marginal habitant un peu à l'écart du hameau.
* La deuxième partie a lieu au moment de l'enquête d'Audrey. On est en 1989. Alliances et mésalliances entre les inspecteurs chargés de l'enquête et les journalistes, car son chef lui a envoyé sur place du renfort pour la seconder dans cette nébuleuse où les crimes continuent de s'amonceler. Investigations, recherches, faits, soupçons... L'incendie et l'Empailleur font-ils une seule et même affaire ?
* Et enfin une troisième partie : aujourd'hui. Cette partie là, que l'auteur a appelé Le lac, et bien moi je l'appellerai La claque, ou plutôt Les claques. De chapitre en chapitre, et il en reste 6, l'auteur nous manipule. On tombe des nues ! Au premier chapitre je me suis dit "Oh la vache, j'avais pas du tout envisagé cette possibilité !". Chapitre suivant, revirement complet de situation, non, c'est encore tout autre chose ! Et ainsi de suite jusqu'à la fin ! Je suis restée scotchée !!! Et je vous jure, tout tient la route, aucune aberration, aucune zone d'ombre, c'est juste énorme !

Le tout servi par une belle écriture, puissante. La première partie est plutôt poétique je trouve. On ressent un amour pour la nature, la forêt, la vie simple loin des villes. La chasse, la pèche, etc... Poétique, mais toujours incisive.
Extrait page 111
Je haussai les épaules, levai les yeux au ciel en soufflant et m'éloignai. Quelques secondes plus tard, l'incident était oublié. Incroyable légèreté des douze ans. Je me croyais invulnérable, protégée par le dieu des ados et par une soif de vivre. J'étais en pleine mue. Le hameau prenait des allures de décor de cinéma où j'évuluais en actrice principale. L'âge con. Je n'y échappai pas. Bonnaventure avait raison. Je ne savais rien de la vie et pourtant, je croyais déjà en détenir la musique secrète.
La deuxième partie est plutôt violente. Forcément il y a les meurtres, et pour décompresser, il y a le sexe, mais sans voyeurisme, sans débordement. Le tout est bien dosé, c'est haletant, passionnant. Et je ne suis pas d'accord avec la dernière phrase du résumé, ce n'est pas gore à ce point !
La troisième ... ben je ne peux pas en parler sous peine de spoiler cet immense coup de coeur. Si, juste dire que le clin d'oeil au thriller autobiographique sur les Purs qui fait un tabac de part le monde, traduit en x langues, est marrant, gonflé même !

A lire de toute urgence !!!
Nul doute que je serai au rendez-vous pour les suivants !

10 commentaires:

  1. Ca donne vraiment envie de découvrir ce roman !

    RépondreSupprimer
  2. Dup, ou l'engraisseuse de wish-lists ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Salut Dup, c'est marrant, j'étais sur que celui-là te plairait ! ça rappelle un peu Eclipse d'une nuit d'hiver que tu m'avais fait découvrir !

    RépondreSupprimer
  4. Oui, je suis d'accord, au niveau des fins inattendues !

    RépondreSupprimer
  5. Mais comment je fais moi ???? Vilaine !!!!!

    RépondreSupprimer
  6. L'acheter et le lire de toute urgence Belledenuit !!!

    RépondreSupprimer
  7. Coucou les filles,

    Comme Dup j'ai pris une énorme claque avec ce roman. Jamais je ne me suis fait balader de la sorte.

    J'ai fait un lien vers ce billet dans le mien : http://totalybrune.canalblog.com/archives/2011/07/05/21550530.html


    Bises les filles.

    RépondreSupprimer
  8. Et voilà, encore ma LAL qui augmente... comment résister alors que tu dis que c'est un méga vcoup de coeur ?!

    RépondreSupprimer
  9. Quel est ce thriller autobiographique sur les Purs dont tu parles?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien, tu sais quoi ? Je ne m'en souviens plus aujourd'hui ! Désolée :P
      Peut-être si je relisais ce livre, cela me reviendrait ?

      Bon, je sais maintenant que si je dois citer une autre référence, il me faudra mettre le titre au moins :)

      Supprimer