vendredi 23 février 2018

UN PALAIS DE COLERE ET DE BRUME de Sarah J. Maas



Editions La Martinière J.
720 pages
21.90 euros
Sortie: 08 février 2018
Trad: Anne-judith Descombey


Feyre a survécu aux défis d'Amarantha. Elle est devenue une Fae, créature immortelle, et a hérité de pouvoirs qu'elle ne maîtrise pas.

Mais son cœur est resté celui d'une humaine, et elle ne peut effacer ce qu'elle a dû commettre pour sauver Tamlin et la Cour du Printemps...

Elle ne peut non plus oublier qu'elle a conclu un marché avec Rhysand, le redoutable Grand Seigneur de la Cour de la Nuit. Une semaine par mois, elle doit séjourner à ses côtés, dans son palais. Et si elle est d'abord réticente, elle va découvrir qu'il est loin d'être le Fae cruel et manipulateur qu'elle pensait connaître. Et, à ses côtés, elle va apprendre à dompter ses pouvoirs d'immortelle. Et douter de ce qu'elle ressent pour Tamlin...

Mais au-delà de la Cour de la Nuit, une menace se profile à l'horizon. Car les desseins du roi d'Hybern pourrait bien ébranler tout le royaume des immortels.






*Attention: alerte rouge, tornade en vue*

Bon,bon,bon, on reprend dans le calme et la sérénité.

Si vous vous souvenez, j'avais "un peu" craqué sur le premier tome de la série, Un palais d'épines et de roses (qui aurait mérité un prix au GpP2018, nan mais oh !). A tel point que j'avais avalé la suite en VO en une nuit. Et cette suite, la voilà enfin publiée en français, ce qui m'a donné l'occasion de la relire dans le calme ... enfin presque !
Oui presque, parce que bien que connaissant l'histoire, j'ai replongé tête la première dedans et j'ai tout "revécu" comme si c'était ma première lecture avec les mains moites et le coeur qui déraille.

Ce que j'aime par dessus tout dans cette série, c'est le mélange des genres et la force des personnages, en particulier les personnages féminins. Sous le couvert d'une romance-fantasy, Sarah J. Mass, nous raconte une histoire dure, terriblement cruelle et totalement addictive.

On retrouve Feyre, cette femme si forte et qui a un vécu incroyablement difficile. Ce qu'elle a dû endurer lors du premier tome l'a tuée. Au sens propre comme au sens figuré. Et si son corps revit, sous la forme d'une immortelle, son âme, elle, est brisée. Elle se retrouve dans le palais de Tamlin errant comme une âme en peine, ne sachant que faire de ses journées, redoutant les cauchemars qui hantent ses nuits. Tamlin dont elle est ou était incroyablement amoureuse. Une anti-thèse totale de la Feyre si forte et si fière que nous avons connue. Mais le pire dans tout ceci c'est que Tamlin lui aussi est brisé par ce qui s'est passé. Sa peur de perdre Feyre devient irrationnelle, au point de la priver de liberté et Feyre va étouffer et ne plus savoir qui elle est. Inconsciemment elle appelle au secours et c'est bien sûr Rhysand qui répondra à cet appel.

Et là, bien sûr, vous pensez triangle amoureux, amour fou avec Rhysand etc ... Oui, mais non en fait! Et c'est ça qui est incroyablement puissant et bluffant avec cette série. Toute l'attention du lecteur est concentrée sur ce que vont devenir les relations Feyre-Tamlin, ou Feyre-Rhysand mais l'auteur nous entraîne dans une course échevelée pour sauver Prythian. En effet, le roi d'Hybern a toujours l'intention d'envahir le continent, de faire tomber le mur et d'asservir tous les peuples mortels ou non. Seule une alliance entre mortels et immortels peut en venir à bout. Pour cela, Rhysand doit convaincre les reines des mortels. Et ce n'est pas gagné ! Feyre va enfin pouvoir agir, ouvrir ses ailes et prendre toute son ampleur. Sa condition d'immortelle va enfin être un atout et sa "résurrection" lui apportera aussi des pouvoirs qu'elle va découvrir petit à petit. Gràce à Rhysand et aux missions périlleuses qu'elle va accomplir, Feyre va devenir une combattante et retrouver sa fougue du premier tome. Mais Rhysand n'est pas le seul à l'aider, car il est entouré de guerriers extraordinaires. Cassian, Azriel, Mor et Amred, deux hommes et deux femmes hors du commun que nous avons l'immense plaisir de rencontrer et de côtoyer. Croyez-moi vous allez les aimer eux aussi. Quels personnages !

Bref, suspense, batailles, trahisons, espionnage, guerres, combats et mystères, mais où est l'amour dans tout ça me direz-vous ? Il ne reste que peu de place et pourtant il est présent et bien présent même, car il est en filigrane dans tout ce qui se passe. C'est le fil conducteur, mais c'est léger, bien mené, pas encombrant ni prépondérant et pourtant toujours là. C'est un sentiment assez étrange que cette lecture. Je suis sûre que si je devais résumer en quelques mots, je dirais que c'est une histoire d'amour entre Feyre et Rhysand, mais en fait la quasi totalité du roman est une histoire de guerre, de manigances et de politique. Et c'est pour cette raison que ce roman est exceptionnel. Il est d'une incroyable dureté, il est sombre, la menace est toujours présente, le danger permanent, tout en étant léger, souvent drôle et excitant. Bref, le genre de roman qui vous fait passer une nuit blanche.

J'avais adoré Un palais d'épines et de roses, mais Ce palais de colère et de brume lui est encore supérieur. Sans doute parce que de nouveaux personnages s'y ajoutent, mais aussi par la complexité des relations entre les royaumes. Et puis il y a Rhysand ... 💓 Je ne commenterai pas plus sur ce dernier !

Ce deuxième tome est un délice, une tuerie, le genre de livre qui vous retourne de la tête aux pieds et qui vous colle des frissons.  Inutile de dire que j'attends la suite avec impatience, ce serait de toute façon en dessous de la vérité. Le roman vous transporte, vous colle des coup de chaud, des coups de coeur, il vous noue le ventre et vous laisse sur le carreau. M'enfin vous attendez quoi exactement?









jeudi 22 février 2018

MANGE TES MORTS de Jack Heath




Super 8 Éditions
390 pages
19 euros



4ème de couv :

La faim justifie les moyens...

Cameron Hall, 14 ans. Disparu en rentrant de l’école ; rançon exigée. L’horloge tourne, la police est impuissante : c’est une mission pour Timothy Blake.
Timothy (nom de code « le pendu ») a un don. Il lit dans l’esprit des gens. Comprend tout avant tout le monde. Résout les énigmes les plus ardues. Le genre à s’ennuyer avec un Rubik’s Cube ou à connaître votre numéro de sécurité sociale par cœur. Mais Timothy a aussi un problème. Pas le fait d’être pauvre, non. Pas le fait d’être affublé d’un coturne toxicomane et parano prénommé Johnson. Un vrai problème, un problème, disons, comportemental. Qui fait que même le FBI répugne à travailler avec lui. Une vie sauvée, une récompense : ainsi fonctionne Timothy. Mais cette fois, et malgré l’appui de l’agent spécial Reese Thistle, il se pourrait que notre sympathique génie psychopathe ait trouvé à qui parler.






Timothy Blake est, disons... "consultant" pour le FBI. Un esprit d'analyse et de déduction hors du commun associé à un sens de l'observation très poussé fait de lui un incontournable. Il a un deal avec Lhuzin, le chef du FBI de Houston. Il résout les affaires épineuses, en échange il obtient une récompense...

Sauf que, après seulement deux chapitres on se rend compte que notre Timothy est un grave psychopathe. Il se traite lui-même de monstre, et pour cause, il est cannibale. Il considère cela comme une addiction, d'autres le sont bien à la cocaïne ou à l'héro. Vous avez donc compris la nature de la récompense : un condamné à mort (nous sommes au Texas) qui au lieu de passer de la prison au crématorium finit dans le congélateur de Timothy.

Lorsque le roman commence il est sur une affaire d'enlèvement avec demande de rançon, et on se rend vite compte que sans lui, cette affaire aurait été un fiasco. Il récupère l'ado in extremis, amoché mais vivant, et reçoit donc alors un Tanzanien bien dodu, un tueur en série, qui devrait lui tenir quelque temps... Mais une autre affaire surgit, une disparition inexpliquée d'un autre gamin, même âge, même look que le premier. Photos à l'appui on pourrait même penser à des jumeaux. Une deuxième affaire liée à la première ? Timothy se lance dans l'enquête et va aller de surprise en surprise.

Jack Heath nous propose donc un thriller qui serait classique sans la particularité de son personnage principal. Mais là où il fait encore plus fort, c'est qu'on va l'aimer son psychopathe ! Il faut dire qu'il va lui fournir quand même beaucoup de circonstances atténuantes grâce soit à de nombreux flash-back sur l'enfance de Timothy, soit simplement par des révélations venant directement du personnage lui-même car il a adopté la narration à la première personne du singulier.
Ces circonstances atténuantes conjuguées à un humour grinçant, pour moi c'est le combo gagnant !
Extrait page 100
Quand j'étais petit, je croyais que les foyers étaient destinés à secourir les puces plutôt que les enfants. Dans celui où je vivais, chaque matelas, chaque drap, chaque oreiller en abritait une colonie. Par chance, les couvertures ressemblaient à du papier de verre : il était donc plus facile de se gratter.

Des situations épiques ; il se fait draguer, il est loin d'y être insensible, mais il ne sait pas si son addiction sera plus forte que son attirance sexuelle. Des situations parfois too much, mais présentées tellement joliment qu'on ne peut qu'éclater de rire. Franchement je me suis régalée avec cette lecture, c'était tout simplement délicieux, déjanté à souhait.

Voilà un jeune auteur, la petite trentaine qui a déjà à son actif une vingtaine de romans pour la jeunesse et Mange tes morts est son premier roman pour adultes. Et pour adultes seulement hein ! Inutile de vous dire que je vais suivre attentivement ses prochaines parutions ! Parce que mine de rien, derrière ce cas particulier d'un personnage principal cannibale, l'intrigue développée est trapue, tient bien la route et réserve son lot de coups de théâtre.
Bref, du pur divertissement qui vaut bien un coup de coeur tiens !
Il sortira le 22 mars 2018
Un bon conseil, ruez-vous dessus !



mercredi 21 février 2018

Les 37 gagnants du GpP2018!


Les trainaillous, ceusses avec un ► , dépêchez vous... les choix sont de plus en plus restreints !





Allison S.  ☺

Pauline M.  ☺

Benoit O.  ☺

Encres Calames  ☺

Jean Sebastien B.  ☺

Livrement votre  ☺

Licorne  ☺

Charlaine Roc  ☺

Aely  ☺

Acr0  ☺

Léa Touch Book  ►

Elodie R (Regina)  ☺

Jonath666  ☺

Snow  ☺

MarieJuliet  ☺

Celindanae  ☺

Nemo  ☺

Chut maman lit  ☺

Chris Ally  ☺

Didi  ☺

Olivier B.  ►

Hermine H.  ►

Claire D.  ☺

Rachel C.  ☺

BliK  ☺

Thrr-Gilag Kee'rr  ►

Marc Ang Cho  ►

Anais Ravenet  ►

Sylvie Bar  ☺

Mathieu Denis  ☺

Andrée la Papivore  ☺

Jean-Michel Ferragatti  ►

Brigitte P.  ☺

Ramettes  ☺

Emilie Millon  ☺

Manon Schott  ☺

Voz'  ►



Comment je fais pour avoir mon lot?

1/ Vous allez sur cette page

2/ Vous préparez un joli mail à cette adresse : bookenstock(point)concours(at)gmail(point)com
avec l'intitulé GpP2018/Attribution

avec dedans:
a) La liste des livres que vous avez déjà.
b) La liste de ceux que vous désirez par ordre de préférence. Grosso modo, l'idéal serait de nous en mettre au moins 5 ou 6, même si on essaye de coller au mieux et au plus proche du haut de votre liste.
c) Vos coordonnées complètes ce coup ci, pour bien diriger les hiboux et autres licornes livreuses de livres.

Et surtout ...

3) Être très patient, car c'est un véritable jeu de chaises musicales qui commence, un poil prise de tête !



On attend vos mails !

PS: Si pas de nouvelles des gagnants d'ici le 27 février (c'est-à-dire dans une semaine), un nouveau tirage au sort sera effectué pour les lots restants. Nous ne contactons pas les gagnants par mail !


Et comme déjà dit:

Pssitt : les premiers à répondre seront les premiers servis...
Pssitt : les premiers à répondre seront les premiers servis...
Pssitt : les premiers à répondre seront les premiers servis...
Pssitt : les premiers à répondre seront les premiers servis...
Pssitt : les premiers à répondre seront les premiers servis...

La couv du prochain GIEBEL !



Il paraîtra le 29 mars !

Toujours chez Belfond.



Je l'attends avec impatience !
J'ai hâââââââââte !!!

L'apéro avec D'ombre et de silence est déjà loin, j'ai faim !


lundi 19 février 2018

IRRÉVOCABLE de Andreas Pflüger






Fleuve Éditions
Collection Fleuve noir
538 pages
20,50 euros


4ème de couv :

Barcelone, il y a cinq ans : une opération tourne au cauchemar. Ce jour-là, Jenny Aaron, membre d'une unité très spéciale de la police allemande, perd tout : son amour, son honneur, sa vue. Elle survit grâce à ses autres sens et à la philosophie des samouraïs. Les arts martiaux constituent un de ses atouts majeurs, en dépit de sa cécité.
Mais les interventions à haut risque sont désormais remplacées par les interrogatoires les plus délicats. Écouter les silences, comprendre les non-dits, est devenu sa nouvelle spécialité. Un coup de fil de Berlin va pourtant propulser Jenny au sein de son ancienne équipe qu'elle pensait ne plus jamais revoir.
Un détenu de la prison de la capitale se déclare prêt à parler à condition que ce soit elle qui mène l'interrogatoire. Malgré ses réticences, la spécialiste accepte.
À peine entend-elle la voix de l'homme, que Jenny comprend : l'accident qui lui a coûté la vue n'était que le prologue. Dans les prochaines trente-six heures va se jouer sa vie...








Le prologue nous relate le fiasco d'une opération à Barcelone des forces spéciales allemandes. Jenny Aaron et Niko Kvist, tous deux flics d'action affiliés au "Service", et amants en secret, doivent "acheter"- récupérer en fait- un tableau d'art volé. La rencontre tournera au massacre, Jenny va fuir en voiture laissant à terre un Niko mourant. Elle est poursuivie par le vendeur-tueur, elle a un accident et perd la vue et la mémoire immédiate.

Lorsque le récit commence on retrouve Jenny cinq ans plus tard, elle a quitté Berlin et le Service pour une autre ville où elle officie en tant que profileuse. Avec une volonté de fer et une discipline quasi militaire, elle a développé tous ses autres sens pour pallier à l'absence de sa vue. Son revolver à la main, elle est capable de dire s'il est chargé ou non... au poids. Elle compte en permanence ses pas pour anticiper le chemin inverse, se repérer. L'écholocation lui permet de visualiser son entourage proche, que ce soit par ses talons qui claquent sur le sol, ou par sa langue lorsque ses talons rencontrent de la moquette. Elle estime ainsi les distances, le volume des obstacles qu'elle pourrait rencontrer car elle refuse la canne blanche. C'est réellement impressionnant, limite too-much parfois, mais l'auteur précise en fin d'ouvrage qu'il a rencontré des aveugles pratiquant ces méthodes.

Une sur-femme (ça se dit ça ?) soit, mais une sur-femme brisée. Rongée par le doute car sa mémoire n'est pas revenue. Que s'est-il réellement passé à Barcelone ? Pourquoi a-t'elle fuit en abandonnant Niko ? Depuis, elle ne s'autorise plus à l'aimer.

Mais Jenny doit retourner à Berlin, rappelée par le Service, pour interroger un détenu qui ne veut qu'elle comme interlocutrice. Ses qualités de profileuse ne sont plus à prouver : elle entend ce que les gens taisent.

Alors qu'elle retrouve ses marques, ses anciens collègues, et ami pour le cas de Pavlik,  Niko... elle va être plongée dans la nouvelle affaire en date : un dangereux preneur d'otages circule en bus dans Berlin avec une classe entière de mômes.

Sauf que tout est lié : Barcelone, le détenu, le preneur d'otage. Jenny va se lancer corps et âmes dans cet imbroglio en espérant éclairer ses zones d'ombre, se racheter peut-être, et enfin pouvoir dire à Niko qu'elle l'aime.

Andreas Pflüger signe un thriller haletant et extrêmement visuel. Le rythme est vraiment soutenu, accentué par de nombreux flash-back. Malgré son côté too-much, Jenny a quand même réussi à me toucher, par les épreuves qu'elle rencontre, par sa volonté de s'en sortir, de se débrouiller toute seule. L'auteur va même la faire conduire, guider à la voix par Pavlik blessé ! Soit, pas sur l'autoroute, mais quand même !!! J'adorerai voir ce roman adapté à l'écran. Quelques révélations laissent sans voix, et le dénouement est loin, très loin de ce que j'imaginais. J'aime beaucoup être surprise ainsi.
Bref, je vous le recommande, une précision cependant : coeur sensible s'abstenir !



Un dernier Thriller pour le challenge de la Licorne
et mon challenge est bouclé, fini, raclé.
Donc depuis début septembre 2017, j'ai réussi à y inscrire
12 SFFF et 12 T/P !!!
:ko: :ko: :ko: 

Allez, un gros logo pour la peine !


dimanche 18 février 2018

Le récap des livres à gagner via le GpP 2018 !


En image aussi...














































papier et numérique



papier et numérique



























et

Deux crédits pour deux livres audio au choix chez Audible


********************************************************


33 livres papier
2 livres numérique
2 x 2 crédits audio


Nous allons donc tirer au sort 37 noms parmi les participants

En attendant, priez le choipeau et commencez donc à faire vos listes !

liste des préférences + liste de ceux que vous avez déjà, 
c'est ce qui vous sera demandé.


Pssitt : les premiers à répondre seront les premiers servis...
Pssitt : les premiers à répondre seront les premiers servis...
Pssitt : les premiers à répondre seront les premiers servis...
Pssitt : les premiers à répondre seront les premiers servis...
Pssitt : les premiers à répondre seront les premiers servis...






samedi 17 février 2018

Les lauréats du GpP 2018 !


Comme d'hab, en image !
Les commentaires... rangés dans les commentaires !







BOOK D'OR



BOOK D'ARGENT



BOOK DE BRONZE







BOOK D'OR



BOOK D'ARGENT



BOOK DE BRONZE






BOOK D'OR



BOOK D'ARGENT



BOOK DE BRONZE




Un grand bravo à eux !!!
Merci d'avoir été si nombreux à élire nos chouchous.


vendredi 16 février 2018

Les sorties FOLIO SF de janvier 2018





Janvier 2018



Romain DELPLANCQ
 L'Appel des Illustres

Le sang des princes, I

Couverture de Gaelle Marco


******
Jean-Philippe JAWORSKI
 Chasse royale, De meute à mort

Rois du monde, II-1

Couverture d'Aurélien Police


******
Laurence SUHNER
 L'Ouvreur des chemins

QuanTika, II


Couverture de Manchu