lundi 4 février 2019

LES QUESTIONS DANGEREUSES de Lionel Davoust




Éditions Actusf
Collection Hélios
120 pages
4.90 euros



Résumé :

1637 : Qui a assassiné le docteur Lacanne, en plein château de Déversailles ? Pour connaître la réponse à cette question, le mancequetaire Thésard de la Meulière, son libram à la main, est prêt à résoudre les énigmes les plus perfides... jusqu’aux confins de l’indicible.





Nous sommes en 1637. Le mancequetaire Thésard de la Meulière assiste à l’enterrement d’un érudit au cimetière de Déversailles aux côtés de son ami et collègue Batz d’Arctangente... déjà, rien que les noms propres sont un régal.

Ils sont alors témoins d’un assassinat, là, sous leurs yeux. La victime est le médecin de la reine. Mais ce qui offusque nos amis, que dis-je, les révolte, c’est la manière : une flèche ! Qui de nos jours, au sein du royaume de France pourrait s’abaisser à des mesures aussi barbares ?!?! Cela fait des siècles au moins que l’on ne se mesure qu’avec l’esprit. Une bonne Question qui ne trouve pas Réponse immédiatement et votre sort en est réglé. C’est propre, infaillible. C’est digne surtout. Ainsi les mancequetaires de la Reine ne se séparent jamais de leur libram, ceint à leur côté : un robuste pavé rempli de Questions essentielles et relié de métal afin qu’il ne s’altère jamais.

Lionel Davoust nous embarque derrière Thésard de la Meulière qui va mener l’enquête pour retrouver le malandrin qui a osé. On va déambuler dans les rues de Paris Panière, au quartier Chaîne-Missel, emprunter l’avenue des Ponts et Chaussées, quitter Panière par la Porte des Braguettiers et poursuivre l’enquête jusqu’à Pasigny-les-Brouettes.

À chaque ligne on sent que l’auteur s’est éclaté à écrire cette histoire, et forcément il nous transmet son plaisir. Même si l’on est loin, très loin d'Evanégyre, on reconnaît l’écriture de Lionel Davoust sous le vernis de la préciosité toute XVIIe mais surtout son esprit affûté et son humour percutant.

Je me suis régalée pendant les 72 pages de cette novella. Mais la cerise sur le gâteau, ce sont les 50 pages suivantes qui sont une interview de l’auteur qui met en éclairage le pourquoi du comment et rajoute le sel et les épices manquants au premier plat pourtant déjà délicieux. À se procurer d'urgence !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire