jeudi 31 janvier 2019

Nos coups de cœurs de janvier 2019





Et donc sélectionnés pour le GpP de 2020




COUPS DE CŒUR SFFF

[GpP2019] MNÉMOS vous offre





Les Éditions Mnémos s'associent à Bookenstock pour vous offrir :



1 exemplaire de La Voie Verne
de Jacques Martel




1 exemplaire de Chevauche-Brumes
de Thibaud Latil-Nicolas




1 exemplaire de La cité exsangue 
de Mathieu Gaborit




1 exemplaire de Shâhra 
de Charlotte Bousquet




1 exemplaire de Sénéchal # 1
de Grégory Da Rosa




Un grand merci pour leur générosité !
Pis vous avez vu ces couv !!! ♥♥♥


Plus qu'une chose à faire : VOTER POUR LE GpP 2019 !!!




mercredi 30 janvier 2019

[Sorties] Janvier 2019 chez Sonatine




256 pages
20 euros



Abandonné à la naissance, Jack est passé d’orphelinats en foyers, avant que Maryann, une lesbienne mise à l’écart par la bonne société de Louisiane, le prenne sous son aile. Aujourd’hui celle-ci vit ses derniers jours et sa propriété est menacée par les banques. Jack, qui veut à tout prix conserver cet héritage, doit trouver l’argent nécessaire. Mais, le corps cassé par une vie de combats, ravagé par de multiples addictions, il ne se sent plus la force d’avancer. D’autant plus qu’il doit aussi affronter Big Momma Sweet, qui règne sur cet empire du vice qu’est le delta du Mississippi.




****************************************




480 pages
22 euros


Etudiante en droit à Harvard, Alexandria Marzano-Lesnevich est une farouche opposante à la peine de mort. Jusqu’au jour où son chemin croise celui d’un tueur emprisonné en Louisiane, Rick Langley, dont la confession l’épouvante et ébranle toutes ses convictions. Pour elle, cela ne fait aucun doute : cet homme doit être exécuté. Bouleversée par cette réaction viscérale, Alexandria ne va pas tarder à prendre conscience de son origine en découvrant un lien tout à fait inattendu entre son passé, un secret de famille et cette terrible affaire qui réveille en elle des sentiments enfouis. Elle n’aura alors cesse d’enquêter inlassablement sur les raisons profondes qui ont conduit Langley à commettre ce crime épouvantable.

Et pour celui-ci qui m'intéresse fortement je vous mets le pitch de l'éditeur :

Finalement je vais faire mieux et mettre la chronique déjà parue : L'empreinte


[GpP2019] BELFOND vous offre...






Les Éditions Belfond s'associent à Bookenstock pour vous offrir


5 exemplaires de La mer qui prend l'homme
de Christian Blanchard





5 exemplaires de Toutes blessent, la dernière tue
de Karine Giebel




et... tadam !

1 exemplaire de la version collector !
(le roman plus une nouvelle : Tristan)




Un immense merci aux Éditions Belfond !!!

Alors ?! Vous attendez quoi pour VOTER pour le GpP 2019 ?!?!



mardi 29 janvier 2019

ENGRENAGES ET SORTILEGES de Adrien Tomas





Editions RAGEOT
Parution: Janvier 2019
474 pages
17 euros




Grise et Cyrus sont élèves de quatrième année dans la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une nuit, les deux adolescents échappent de justesse à un enlèvement. Les voilà contraints de fuir ensemble alors qu’ils se détestent. Mais la cavale tourne court : l’apprentie mécanicienne et le jeune mage tombent dans les griffes de l’Arachnide, une reine du banditisme qui règne sans partage sur les bas-fonds de la ville. Elle leur propose un marché: s’ils cambriolent les coffres-forts de l’Académie, elle les protégera de leurs ravisseurs et missionnera ses meilleurs espions pour connaître la raison de cette tentative d’enlèvement.











Grise est une apprentie mécanicienne, la bonne élève par excellence. Non que dis-je, l'excellente élève par excellence. Toujours le nez dans les bouquins, toujours en train de bricoler, de créer, de réparer. La mécanique c'est sa vie, les rouages, les pistons et les engrenages sont ses amis. Ses seuls amis d'ailleurs ... Au point que son père s'en inquiète et qu'elle a dû s'inventer une amie imaginaire pour le rassurer. Elle est en quatrième année à l'Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre et compte bien postuler pour les plus hauts postes d'ingénieurs.
L'Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre ? allez vous me demander. Car oui il y a bien un département de Mécanique, mais il y a aussi un département de Magie. Et si les élèves ont le même âge, et fréquentent la même école, la seule chose qui les lient c'est la haine qu'ils se vouent mutuellement.

De tout temps, les magiciens ont pu créer du feu, lire les pensées, soigner les maladies, combattre lors des guerres. Mais petit à petit les mécaniciens les ont supplantés en inventant la médecine ou les armes. Les magiciens les détestent et les méprisent, ces gratte-rouilles qui passent leurs journées les mains dans le cambouis. Tandis que les mécaniciens considèrent les magiciens comme des pédants et des inutiles, ils sont obsolètes. Charmante ambiance dans cette école donc...

Parmi les magiciens, nous faisons la connaissance de Cyrus. Né de famille noble et riche, il est le magicien par excellence. Beau garçon, toujours bien habillé, ses vannes et ses piques sont toujours acérées. Brillant dans les sorts complexes qui lui viennent naturellement, il échoue par contre dans les sorts élémentaires et est à peine capable de tiédir l'eau de son bain. Il faut dire que ce qui requiert des efforts, ce n'est pas pour lui. Cyrus, comme tous les mages, a un familier en la personne de Quint, un bon gros chat gourmand mais redoutable.

Cyrus et Grise ont eu l'occasion de se croiser parfois et comme toujours lorsqu'un mage croise une mécanicienne, leurs rapports ont été houleux. Jusqu'au jour où ces deux-là manquent de se faire enlever par des gros bras en plein de milieu de la nuit au coeur même de l'académie. Ils n'ont pas d'autre choix que de fuir et de fil en aiguille ils vont se retrouver dans les bas-fonds de Celumbre, là où personne de censé irait mettre les pieds. Les deux élèves vont apprendre une autre école, celle des bas-quartiers, des voleurs, des assassins, des mendiants et des mages noirs. Ils vont aussi y trouver une sorte de famille parallèle et être la source d'une révolution, rien de moins que ça !

Le monde créé par Adrien Tomas est un pur régal. Cet audacieux mélange de magie et de steampunk est une grande réussite. Tout y est parfaitement dosé, aussi bien les avancées technologiques que les besoins de magie. Les personnages de Cyrus et Grise, sans oublier Quint que j'adore, sont incroyablement attachants. On pourrait les penser caricaturaux au début, mais tout au long du récit ils vont grandir, évoluer pour devenir ...humains tout simplement. Mais ne parler que de ces trois là serait faire injustice aux personnages secondaires, pas si secondaires que ça d'ailleurs. Lieber, le révolutionnaire, Vestor Vax le mage noir et surtout le Chevalier Albrecht Qaridis de Mongre, un poème à lui tout seul. Son bagou n'a pas d'égal dans l'univers!

Si je dois émettre un bémol, parce que j'adore Adrien Tomas et que l'adage dit "qui aime bien châtie bien", ce serait à propos de la vision du monde que donne le roman. En gros, les riches sont les méchants et les pauvres les gentils. Cette caricature franchement simpliste est mon seul regret, une vision plus nuancée aurait été tout aussi percutante même pour un jeune lectorat.

Engrenages et Sortilèges se dévore à toute allure. Que l'on soit jeune ou moins jeune, c'est un vrai régal. L'univers créé par Adrien Tomas est une très belle réussite, cet alliage de magie et de mécanique est à l'image de la relation entre Grise et Cyrus: explosif, attirant et plein de surprises. Un monde complexe et fouillé, digne d'une grande saga de fantasy. Là, je tiens à insister sur le fait que l'auteur a construit un vrai monde d'une précision impressionnante, et même si je "bémolise" un peu ci-dessus, il n'empêche que je tire mon chapeau car pour un jeunesse one-shot, Adrien Tomas a construit un univers diaboliquement génial qui mérite vraiment d'y séjourner plus longuement. Alors je croise les doigts pour qu'on retourne à Celumbre dans un futur proche. Si on rajoute à tout ça que la plume est fluide, que les chapitres s'enchaînent sans temps mort, et que Quint est un vrai chat, délicieux et insupportable, alors je ne peux que mettre ce roman dans ma liste des coups de coeur.

A tout ceci il faut rajouter une couverture magnifique qui donne à ce roman une encore plus belle place dans vos bibliothèques.
Engrenages et Sortilèges m'a ensorcelée et m'a propulsée dans un merveilleux univers créé par Adrien Tomas. Pourvu qu'il ait prévu de nous y faire retourner un de ces jours!






lundi 28 janvier 2019

DE BRUME, DE MÉTAL ET DE CENDRE de Gwendolyn Clare





Éditions Lumen
470 pages
15 euros


4ème de couv :

En s'armant d'encre et de papier, il est désormais possible de voir naître sous ses doigts des univers entiers. Il suffit, pour accomplir ce miracle, de respecter les règles complexes d'une discipline toute récente, la scriptologie. Elsa est l'un de ces nouveaux savants aux pouvoirs vertigineux. Quand elle découvre avec stupeur que sa mère a mis au point un livre capable de modifier le monde réel, elle n'a plus qu'une idée en tête : récupérer ce dangereux ouvrage avant que ne survienne un drame irréparable.
Mais il est déjà trop tard... Non content de la trahir, Leo, l'ami le plus cher d'Elsa, s'est emparé du précieux livre-monde pour le remettre à son père, le terrible Garibaldi. Ce fou furieux entend bien unifier l'Italie, quel qu'en soit le prix.Dès lors, il ne reste plus qu'un espoir à la jeune fille – et à l'humanité tout entière : celui que ses ennemis échouent à déchiffrer le manuscrit qui pourrait bien réduire à néant la planète...
Saura-t-elle réparer par l'écriture un monde devenu fou ? Une multitude d'univers créés de toutes pièces entrent en collision dans ce deuxième et dernier tome de la duologie. Passé tragique et ténébreuses conspirations, univers de poche et armes ultimes : suivez cette héroïne armée d'encre et de papier à travers une ribambelle de mondes réels et inventés !





Si vous n'avez pas lu le tome 1, attention ça risque de spoiler !

Replonger dans cet univers de folie créé par Gwendolyn Clare fut un vrai plaisir. Un univers fortement teintée de l’Italie du XIXe siècle, mais avec des pezzarellones = des fous ( pour les explications, c'est par ici: tome 1) aux capacités intellectuelles qui frôlent la magie. Retrouver l’imagination débordante de l’autrice qui nous surprend encore plus qu’avec le tome 1, c’était génial !

Le récit continue, en alternant toujours les points de vue entre Elsa, Léo et Porzia. Or donc, lorsqu’on a quitté cette petite troupe, Léo venait de trahir tout le monde en ralliant le clan de son père Ricciotti Garibaldi tout en lui offrant le méta-livre… Pour Elsa, Porzia et même Faraz, l’ami de Léo, c’est la consternation, l’amertume, voire la haine. Chacun réagit différemment et inévitablement le ciment qui les reliait s'effrite.

Cependant le lecteur est omniscient dans cette affaire et sait bien que le geste de Léo n’avait pour but que de sauver Elsa et sa mère Jumi des griffes de Garibaldi… Du coup, supporter tous les noms d’oiseaux ou les malédiction proférées à l’encontre de Léo fut difficile. C’était voulu bien sûr : l’empathie vis-à-vis de ce personnage est à son comble.

Elsa va mettre tout en œuvre pour retrouver ce méta-livre, et c’est devenu en plus une course contre-la-montre : en l’état, personne ne peut s’en servir car il est scripté en juvanien. Mais elle ne doute pas des capacités de polymathe d’Aris, le frère de Léo, à analyser et comprendre rapidement les complexités grammaticales et linguistiques de sa langue natale.

Il lui faut donc découvrir où la famille de Léo se cache, s'y rendre, s'emparer du livre qui sera forcément caché et le mettre en sûreté. Tout cela en restant vivante : une paille bien sûr… D’autant qu’il faut rajouter à cela une Casa (l'IA qui gère la maison des pezzarellones) qui pète les plombs !

Ce qui m’a le plus plu dans ce tome 2 c’est l’imagination de l’autrice. Mention spéciale pour le monde-labyrinthe scripté par Aris pour y cacher… et non, pas le méta-livre ! Héhé, z'avez qu’à le lire ! Un monde-labyrinthe où il a semé partout des champs gravitationnels différents. Le passage d'Elsa et Léo dans ce monde m'a donné le tournis et vaut vraiment le détour !

Bref, je me suis régalée et je suis bien triste de devoir quitter cet univers. Oui c’était juste un diptyque, snif ! L’écriture de Gwendolyn Clare est fluide et entraînante, son imagination débordante. Rien que le principe de la scriptologie, créer un monde avec du papier et de l'encre, c’est juste énorme et je ne peux que vous conseiller de le découvrir ! En plus, vous avez vu les couvertures comme elles sont belles !? 

PS : 2ème conseil...moi, si j'étais vous... je voterai pour le GpP 2019  *sifflote*

dimanche 27 janvier 2019

[GpP2019] J'AI LU vous offre...





Les Éditions J'ai Lu s'associent à Bookenstock pour vous offrir



2 exemplaires de Le programme D-X 
de David Khara





2 exemplaires de Rebecca Kean # 1
de Cassandra O'Donnell




Un grand merci aux Éditions J'ai Lu !


Allez hop, il ne vous reste plus qu'à VOTER POUR LE GpP 2019 !!!



samedi 26 janvier 2019

[GpP2019] AU DIABLE VAUVERT vous offre...







Les Éditions Au diable vauvert s'associent à Bookenstock pour vous offrir



1 exemplaire de "Le monarque de la vallée"
de Neil Gaiman





1 exemplaire de "Le dogue noir"
de Neil Gaiman



Un grand merci à eux !


Dieu qu'elles sont belles ces couv' ! 
Qu'attendez vous pour voter ! Hop, c'est ICI, juste un mail et vos choix !
Rameutez votre entourage, plus on aura de votes, plus les lauréats seront représentatifs et plus on aura de lots l'année prochaine !




vendredi 25 janvier 2019

MAGE DE BATAILLE tome 2 de Peter A. Flannery



Tome 2



Editions Albin Michel Imaginaire
Trad: Pascal Louinet
Couv: Alain Brion
Prix: 25 euros
Pages: 455 pages




Falco Danté était un gringalet dans un monde en guerre. Pire, Falco était méprisé, mis à l'écart, à cause de son père qui fut un immense mage de bataille avant de sombrer dans une folie meurtrière. Mais à l'Académie de la guerre, Falco a bien changé : il est devenu plus puissant, il a gagné le respect de ses compagnons d'arme. Il ne lui reste plus qu'une épreuve pour devenir un mage de bataille à part entière : le rite d'Assay. S'il réussit, il aura le droit d'invoquer son dragon, son âme soeur dans la lutte contre les Possédés.

Dans le camp adverse, son ennemi juré, le démon Marchio Dolor progresse sans relâche vers la victoire. L'Humanité ne s'est jamais trouvée aussi proche de l'extinction totale.

Pour Falco et ses compagnons, l'heure de la bataille finale va bientôt sonner.





Vous voulez de la poésie? De la douceur ? Des petits oiseaux qui chantent ? Des cascades qui glougloutent ?
Ben passez votre chemin.
Non parce que Mage de Bataille, c'est tout l'opposé et ce tome 2 tout particulièrement. Mais si vous aimez la Dark Fantasy classique et pleine de fureur alors n'hésitez pas.
Tout y est: des méchants vraiment très méchants et des gentils supers gentils, qui perdent au début et deviennent finalement des supers costauds de la mort qui tue. Des mages, des guerriers, des dragons, des démons, une reine guerrière etc etc ...
Alors vous allez me dire que je suis moqueuse et pas gentille, mais non pas du tout. Ai je dit que c'était mauvais ? Non et fort à propos, parce que c'est  super bien fait et que même si la trame est on ne peut plus classique, on y prend un plaisir non dissimulé !

Revenons à la fin du tome précédant, Falco, Bryna, Malaki et les autres sortent tous frais émoulus de l'école de guerre. Si Bryna et Malaki ont clairement trouvé leur voie, Falco est encore un mage hésitant. Ses pouvoirs commencent à éclore mais il ne peut s'en servir qu'en défense. Il n'arrive jamais à attaquer. C'est donc loin d'être suffisant pour être réellement un mage de bataille et pouvoir appeler un dragon.

La guerre continue de faire rage et les jeunes recrues ont à peine fini leurs classes qu'elles sont envoyées au front. Les possédés semblent venir de partout et les démons qui les accompagnent sont de plus en plus puissants.  Par dessus tout, il y a la présence de Marchio Dolor, démon parmi les démons, surpuissant et qui semble contrôler toutes les armées ennemies. Le problème de cette guerre c'est que chaque soldat tué et chaque humain capturé dans les villes assiégées deviennent à leur tour des possédés et viennent grossir les rang de l'armée démoniaque. Ainsi elle grandit à tout allure alors que les armées humaines elles, se réduisent comme peau de chagrin. Surtout que certains royaumes rechignent à envoyer des troupes ...

Côté humain cependant, un atout de taille est souvent présent dans l'armée: le mage de bataille. Son rôle premier est de prendre sur lui la peur apportée par le démon, pour que les armées ne soient pas tétanisées. Ensuite, ses pouvoirs magiques lui permettent de combattre le même démon. C'est d'ailleurs la seule façon d'y faire face. Cependant ces mages de batailles sont fort rares et ne peuvent pas être partout à la fois. C'est pourquoi Falco, même avec ses pouvoirs "à sens unique" est un atout précieux. Mais quand on sait que le but principal de Marchio Dolor est d'exterminer les mages, on peut à juste titre, être franchement inquiet pour lui.

Une fois posé toutes ces bases du récit, on voit tout de suite comment va se dérouler l'action. Les jeunes gens après une formation initiale à l'académie de guerre, vont se retrouver au front. Ils vont démontrer leurs remarquables capacités. Falco fera de son mieux pour les aider et se retrouvera petit à petit face à des démons de plus en plus puissants. Mais ça tombe bien lui aussi devient de plus ne plus puissant.

Rien de surprenant dans tout ça.

Rien de surprenant non plus dans la géographie de cet univers avec des bouts de France, d'Allemagne ou d'Espagne et des noms qui y correspondent. La bataille finale a lieu dans la "Tal des Dreï Brüder".

Tout ça est décidemment très classique.

Alors pourquoi ai-je aimé ?

Simplement parce que l'auteur maîtrise son sujet à la perfection. Il enchaîne les scènes de batailles à  la perfection, avec juste le suspense nécessaire. Il joue avec les héros de façon magistrale, ne nous laissant aucun autre choix que de les aimer. Certaines scènes peuvent vraiment être très dures, voire horribles. Je pense en particulier au destin de Quirren. Mais tout est parfaitement dosé. Les actions héroïques des uns ne nuisent pas aux autres. Le doute est toujours là finalement quant à savoir si ils vont pouvoir l'emporter ou pas.
En parallèle, le destin tragique de la reine Catherine et de Sir William est très touchant. Et puis il y a pléthore de personnages secondaires qui tout en étant "secondaires" n'en sont pas moins attachants. Pour ma part les destins et le courage du dragon Dwimervane et du mage Dusaule m'ont particulièrement émue. Ils ne sont pas, loin de là, des personnages principaux, mais en quelques pages l'auteur leur apporte un réalisme incroyable.

Mage de bataille est donc un parcours initiatique dans lequel le lecteur voit grandir Falco, un jeune homme malingre et dont la mort prématurée était une certitude. A travers les aléas de la guerre, l'académie militaire, ses échecs et surtout grâce à l'amitié indéfectible que lui voue Malaki, il va devenir plus grand que nature. Un immense héros de fantasy est donc né. Il est "l'élu", un Harry Potter en beaucoup plus costaud et on ne peut que l'aimer et s'y attacher.

Elles sont là les raisons pour lesquelles j'ai aimé ce roman. Malgré toute sa "classicité", sa prévisibilité et sa naïveté, je me suis régalée. Falco et les autres protagonistes de l'histoire sont parfaitement dépeints et terriblement attachants. L'amitié si forte qui règne entre Falco et ses amis est un baume au coeur. L'amour entre Catherine et Sir William apporte la touche d'émotion nécessaire. Et puis il y a la guerre. Les batailles sont dantesques, les monstres tellement horribles qu'on hésite à tourner la page. Les combats sont tellement réalistes qu'on se surprend à baisser la tête pour éviter un coup d'épée et qu'on se concentre pour ajouter de la puissance aux boules de feu des mages contre les démons. Bref, on vit le roman. Littéralement. On en sort épuisé et échevelé, mais c'est pour la bonne cause. On a vaincu les démons et notre aide a été déterminante pour vaincre Marchio Dolor.

Enfin du moins, c'est comme ça que je l'ai ressenti ! Alors autant vous dire que c'est un coup de coeur !

Et visiblement je ne suis pas la seule à avoir aidé Falco à vaincre les démons, il y a aussi l'ours inculte et Céline.





jeudi 24 janvier 2019

LE PRIX HELLFEST INFERNO: les votes sont ouverts !!


Message de la team Bragelonne ...






LE PRIX HELLFEST INFERNO





Parce que depuis toujours, les littératures de l’Imaginaire influencent la scène métal, les éditions Bragelonne et le Hellfest se sont associés pour lancer en 2017 le Prix Hellfest Inferno, le premier prix littéraire fait par des metalleux, pour des metalleux !


Choisis parmi les ouvrages parus en 2018 les plus susceptibles de faire le lien entre les lecteurs de Bragelonne et les festivaliers du Hellfest, 6 livres ont été sélectionnés par les équipes du festival et de l’éditeur pour concourir au Prix 2019. Ces titres composent un assortiment éclectique de ce qui se fait de mieux dans le genre !




LES ROMANS EN COMPÉTITION EN 2019








FONCTIONNEMENT DU PRIX

Les votes, ouverts au public, auront lieu du 6 janvier au 6 mars sur le site dédié :



Les votants pourront y découvrir plus en détail la sélection des titres et voter pour leur livre préféré... mais aussi remporter des lots ! En effet, un tirage au sort sera effectué à l’issue des votes parmi les participants avec pour primes des livres et goodies Hellfest, ainsi qu’un pass 3 jours pour le Hellfest !

Rendez-vous sur les réseaux sociaux des deux communautés pour suivre l’événement... on réserve là aussi quelques surprises à nos followers !



Evidemment sur Bookenstock on a un ENOOORME chouchou? Mais qui donc? Un indice : quelqu'un qui a fait un "Mois de" avec nous!! 💗💗💗

KUSHIEL # 2 de Jacqueline Carey



2 - L'élue


Éditions Milady
826 pages
12,90 euros


Résumé :

Vendue par sa mère alors qu'elle n'était qu'une enfant, Phèdre nó Delaunay a appris l'histoire, la théologie, la politique, les langues étrangères et les arts du plaisir, sous l'égide d'un brillant mentor qui, seul entre tous, a su reconnaître la marque rouge ornant son oeil - le signe de Kushiel qui lui vaut d'éprouver à jamais le plaisir dans la souffrance - afin de devenir une courtisane accomplie... mais aussi une espionne de talent.
Ayant déjoué, au prix de nombreux sacrifices, un complot menaçant d'engloutir sa patrie, elle doit de nouveau affronter les nombreux ennemis qui menacent le royaume.
Car, si le peuple d'Angelin aime la jeune reine sur le trône, d'autres dans l'ombre ne pensent qu'à lui ravir la couronne... Et les comploteurs qui sont parvenus à échapper à la colère des puissants ont plus que jamais soif de pouvoir et de vengeance !
Récit plein de grandeur, de luxuriance, de sacrifice et de conspirations machiavéliques, La Marque dévoile un monde de poètes vénéneux, de courtisans assassins, de monarques trahis et assiégés, de seigneurs de guerre barbares, de traîtres grandioses... vu par les yeux d'une héroïne comme vous n'en avez jamais rencontré !








Attention spoil sur le tome 1

Allez, autant être honnête avec vous : si vous voulez un avis objectif sur ce roman, passez votre chemin. Oui, il faut que je le reconnaisse je suis devenue une fan absolue de la plume de Jacqueline Carey. Je sais que beaucoup ont reproché à cette série un côté trop politique de l’intrigue, et c’est vrai que cet aspect là est costaud. Mais c’est tellement bien amené, tellement bien ficelé avec l’histoire et les aventures de Phèdre no Delauney que non, cela ne m’a pas gêné.

On retrouve donc Phèdre dans son domaine de Montrêve où elle commence à prendre goût à la vie de comtesse en compagnie de son amant Joscelin et de ses chevaliers. Mais voilà, la grande traîtresse du royaume, Melisande Shahrizai, qui avait réussi à s’échapper des geôles avant sa mise à mort, se rappelle à son bon – plus que bon – souvenir... Phèdre sait qu’elle est la seule à comprendre le jeu de cette femme ce serpent et va donc proposer ses services à la reine Ysandre pour la traquer. Mais pour les besoins de son enquête, Phèdre va reprendre du service auprès de Naamah, la déesse de l’amour. Ce qui, vous vous en doutez bien, n’est pas franchement du goût de Joscelin... c’est donc un couple en froid que nous allons suivre dans ce tome 2… lorsqu’ils sont ensemble, ce qui ne sera pas tout le temps le cas.

Jacqueline Carey va nous faire voyager à cheval puis en bateau jusqu’à la Serenissima. Les descriptions d’une Venise médiévale vendent du rêve… ou pas, selon les quartiers. Les ficelles de la politique républicaine locale sont bien compliquées mais Phèdre s’adapte -nous aussi- et c’est comme ça qu’elle tombe toute crue dans le piège de la trop belle et trop intelligente Melisande. Et je ne vais pas vous raconter la suite, sachez seulement qu’on va connaître des geôles, une évasion rock'n roll, continuer à voyager, rencontrer d’autres personnages dont des pirates tout aussi passionnants que ceux que l'on côtoie et que l'on aime déjà. On va se frotter à de la mythologie fortement teintée de magie. On va pleurer plus d’une fois l’absence de Joscelin. On va trembler pour Phèdre, pour Ysandre, pour le trône de Terre d’Ange.

En fait, comme je le disais déjà pour le tome 1, j’aime TOUT dans ce roman. L’intrigue, les personnages principaux, secondaires, tertiaires. L’univers, les aventures, les passions. Mais aussi le haut niveau d’intelligence et de trahison de Melisande, sa capacité à toujours rebondir et passer entre les mailles du filet. Et puis il faut que je lui reconnaisse sa plus belle action : la naissance d'Imriel… bon, je m’égare ! Bref ma conclusion tient en deux mots : lisez Kushiel !!!

PS : J’intercalerai le tome 3 dès que je peux dans mes lectures et je confirme ma volonté de relire la trilogie Imriel.


mercredi 23 janvier 2019

9 ans ...



Les Vénérables vieillissent sans conteste et Bookenstock aussi ...




Mais gràce à vous tous, il est toujours fringant et plein de bonne humeur !! Merci de continuer à nous suivre !!!

Comme d'habitude, aucun bilan, aucune statistique comme le font la plupart des autres blogs. Les Vénérables sont de grosses fainéantes et ça au moins c'est une constante! 😁😁😁

Allez, joyeux anniversaire Bookenstock !


[GpP2019] ACTUSF vous offre...






Actusf s'associe à Bookenstock pour vous offrir :



1 exemplaire papier et 1 exemplaire numérique de
Underground airlines de Ben H. Winters




1 exemplaire papier et 1 exemplaire numérique de
Songe d'une nuit d'octobre de Roger Zelazny




1 exemplaire papier et 1 exemplaire numérique de
Humain.e.s, trop humain.e.s de Jeanne-A. Desbats




1 exemplaire papier et 1 exemplaire numérique de
Jivana de Nadia Coste



Un grand merci à Actusf !!!


Pour gagner un de ces romans, il suffit juste d'un mail pour voter pour le GpP 2019. Puis invoquer le dieu du choipeau ou celui de la moule, c'est selon vos affinités :))


mardi 22 janvier 2019

LES RUMEURS D'ISSAR de Marie Caillet


Tome 1: Le talisman perdu



Editions Hachette
427 pages
17 euros




Dis-moi quel est ton Signe, et je te dirai quel est ton pouvoir... Dans les royaumes d'Issar, la magie habite tous les Hommes. Mais parfois, elle en choisit un. Le pouvoir dont il dispose alors est si puissant qu'il s'incarne en un animal mystique, qui dépend de son signe de naissance. Ces deux êtres, liés à tout jamais, ont pour mission de protéger les puissants de ce monde. Edjan, seize ans, est l'un de ces élus. 
Le problème, c'est que son animal, loin d'être redoutable, est minuscule et possède un caractère épouvantable. Ils ont bien du mal à cohabiter dans leur boutique de tapis volants. Jusqu'au jour où leur secret est découvert par Shaëll, voleuse intrépide, qui travaille pour une entité hors-la-loi. Avec elle, ils décident de quitter l'anonymat et d'apprendre à contrôler leur magie. Par-delà les dunes, ils vont devoir se rendre à Galène, capitale du royaume d'Aestera, où le Lion a disparu...









Reçu il y a déjà quelque temps, je m'étais promise de trouver le temps de lire le petit dernier de Marie Caillet parce que je gardais un excellent souvenir de sa trilogie des Darcer. Mais bon le temps a passé et le roman traînait toujours sur ma table de nuit jusqu'à récemment. J'ai pu enfin me plonger dans ce monde de mille et une nuits.

Parce que oui, il y a des tapis volants dans ce roman et franchement rien que ça, ça en fait un roman qui mérite le détour. Avouez qu'il est quand même rare que les héros de fantasy se déplacent en tapis volants non ? De plus, ces tapis ne sont pas de bêtes tapis. Non, selon leurs broderies ils sont plus ou moins rapides, plus ou moins endurants ou plus ou moins ...dociles ! Donc savoir broder un tapis correctement c'est un énorme atout. Atout que possède Edjan, notre héros. 16 ans et il tient une boutique de tapis avec son associé Kez. Un associé pas du tout comme les autres ...

L'autre point très original du roman réside dans la magie. Une magie bien peu ordinaire puisqu'elle résulte de votre signe astrologique. A 15 ans, les adolescents recoivent un médaillon en accord avec leur signe et qui leur donne la possibilité d'utiliser la magie qui y est associée. Ce médaillon est distribué lors d'une cérémonie qui a lieu dans la palais d'Issar une fois par an sous l'oeil attentif des anges gardiens.
Ha oui, les anges gardiens ...
Parce que la magie ne touche pas les gens tous de la même manière, il peut arriver qu'une personne ait un "trop plein" de magie. Son corps, incapable de gérer autant de puissance se scinde en deux entités. Un gardien, l'humain d'origine qui garde une magie extrêmement puissante et un ange issu du gardien et qui prend une forme animale liée au signe. Cet ange est dévoué corps et âme au gardien, et à eux deux ils forment un duo d'une puissance extraordinaire.
Du moins normallement ...
Parce que ça a toujours été comme ça ...
Jusqu'à présent en tout cas ...

Bref!

Lors de la dernière cérémonie, les medaillons ont été volés par des bandits de haut-vols. On les appelle ainsi parce qu'ils commettent leurs crimes en utilisant des tapis (à prendre au sens littéral de haut vol donc!). Et un soir, Kez et Edjan voient débouler une jeune fille dans leur boutique miteuse de tapis volant. Shaëll, c'est d'elle dont il s'agit, a besoin de changer son tapis déchiré contre un tapis quelconque. Quand Edjan observe le tapis de Shaëll, il se rend très vite compte que ce n'est pas un tapis comme les autres et que du coup Shaëll n'est sans doute pas une frèle jeune fille comme les autres ...

Là , tout ce que je vous raconte sans vous dévoiler le plus important ...c'est à peine les trois premiers chapitres !

Parce que ce roman est incroyablement riche et plein d'inventivité, surprenant à chaque page et magnifiquement écrit, il est un incroyable page turner. Du suspense, du mystère, des combats et des révélations, tout y est pour procurer un énorme plaisir de lecture. Mais à tout ceci il faut ajouter la touche merveileuse des milles et une nuit avec ses tapis volants, l'originalité de la magie à travers les signes astrologiques et l'improbabilité (si j'ai droit si je veux na!) du héros, Edjan,  qui est de ceux dont on imagine bien l'énorme potentiel, mais son incapacité à s'en servir le rend térriblement attachant. Et ce n'est pas gagné pour Edjan ...

Et puis j'ai oublié de vous parler des rumeurs (ben oui les rumeurs d'Issar), ce sont des messages vocaux transmis par le sable. Une fois enregistré, le sable est envoyé par la poste locale ... des Djinns. Il suffit alors de placer le sable dans un sablier et de le laisser couler pour écouter le message. Si ça c'est pas "de ouf", je ne sais pas ce qu'il vous faut! 

Les rumeurs d'Issar peut être lu comme un one-shot car le récit est achevé, mais bien évidemment le lecteur attend une suite. Que vont devenir Edjan, Shaëll et Kez ? J'ai hâte de le découvrir et j'espère que Marie Caillet aura très vite une suite à nous proposer !

Un roman vraiment atypique, bourré d'action et de suspense, surprenant et très original, les rumeurs d'Issar est à découvrir d'urgence. Vous serez forcément touché par les destins d'Edjan et de Kez, curieux de celui de Shaëll. Le dépaysement est total, le rythme soutenu et parfaitement géré. Bref, vous vous en doutez j'en fais un coup de coeur et il me tarde d'en découvrir la suite ! 

lundi 21 janvier 2019

L'ERREUR de Susi Fox




Fleuve Éditions
Collection Fleuve noir
360 pages
19,90 euros


Résumé :

Sasha a toujours voulu un bébé. Sa grossesse se déroule à merveille, jusqu'au jour où elle se retrouve à l'hôpital pour subir une césarienne d'urgence. À son réveil, elle demande à voir son enfant. Alors qu'elle s'attend à vivre un moment magique, Sasha plonge dans un cauchemar bien réel. Le nourrisson qu'on lui amène n'est pas le sien. La jeune mère n'a aucun doute, même si personne ne la croit. Ni les infirmières qui évitent ses questions, ni son mari qui essaie de la convaincre, ni sa meilleure amie, appelée au secours. Pour tous, Sasha souffre d'un stress lié aux circonstances de la naissance. Mais ce serait oublier combien l'instinct d'une mère est profondément ancré en elle, en dépit des apparences. Si le bébé devant elle n'est pas le sien, où est passé son enfant ? Et qui a pu faire cette erreur ?





Cela fait huit années que Sacha et Mark, son mari, essayent d’avoir un enfant. Un véritable parcours du combattant ponctué de deux fausses couches, parsemé de recours à toutes les recettes farfelues existantes de par le monde. Pourtant Sacha est médecin, légiste soit, mais elle était prête à tout essayer. Inexorablement, tous les mois survenait la déception et le moral de plus en plus en berne. Mais finalement, le miracle a eu lieu.

Lorsque nous découvrons Sacha, elle se réveille dans une chambre d’hôpital, elle est seule, son ventre est tout flasque et sous le pansement la cicatrice d’une césarienne. Elle se souvient : l’accident et le sang, tout ce sang qu’elle a perdu. Gros stress, où est son bébé ? Et comment va-t-il, elle n’en était qu’à 35 semaines ! Elle va faire un foin du diable pour être emmenée illico en néonatalité. Hélas… devant cette crevette intubée… rien… rien du tout. C’est immédiatement clair dans sa tête, ce Tobias n’est pas son bébé. Il y a eu inversion, son bébé doit être un des autres !

Sauf que lorsqu’elle verbalise ses doutes, personne ne la croit. Ni son mari, ni son père et encore moins les médecins, quant au personnel médical, il se hérisse. Bras de fer à peine commencé que perdu : Sacha est internée dans l’aile psychiatrique de l’hôpital. Avec ténacité, pugnacité, Sacha va continuer seule à enquêter, chercher son enfant, puis la preuve de l'erreur.

Ce récit dont Sacha est la narratrice s’étale sur une semaine, jusqu’à sa sortie de l’hôpital. Il sera entrecoupé de chapitres concernant Mark qui précèdent cette période, comme des flash-back. Cette alternance accélère la lecture tout en nous mettant au plus près de la psychologie des deux protagonistes principaux de ce récit. L’empathie fonctionne pour l’un comme pour l’autre et notre cœur n’arrête pas de faire le yo-yo pour l’un contre l’autre, sans arrêt.

Inutile de vous dire que ces 360 pages sont porteuses d’une charge émotionnelle énorme, intense, qui ne retombe jamais. Susi Fox étant elle même médecin, les sujets abordés ici comme l’infertilité, les grossesses à risque, les accouchements prématurés et leurs impacts psychologiques sont traités au plus près de la réalité. À tel point qu’on se fait balader, qu’on ne sait jamais qui croire dans cette histoire et la fin arrive et vous cueille complètement par surprise. Du grand art ! Une autrice (encore une) que je suivrai attentivement. L'erreur est son premier roman, quel coup de maître !



dimanche 20 janvier 2019

[GpP2019] FLEUVE vous offre...






Fleuve Éditions s'associent avec Bookenstock pour vous offrir



2 exemplaires de Teigneux
de Daniel Kraus




Un grand merci à eux !



Pour gagner ce livre, il suffit juste de VOTEZ POUR LE GpP 2019 !
Vous votez, vous êtes enregistré, c'est tout.
Après, c'est une histoire de choipeau, de chaise musicale, toussa, toussa  :)




samedi 19 janvier 2019

[GpP2019] POCKET vous offre...






Les Éditions Pocket s'associent avec Bookenstock pour vous offrir



2 exemplaires des Loups chantants
d'Aurélie Wellenstein




2 exemplaires des Légions de poussière
de Brandon Sanderson




2 exemplaires de The Circle Tome 1




Un grand merci à Pocket !



Pour gagner un de ces romans, il vous suffit juste de voter pour le GpP 2019 ! Rien d'autre et vous participerez au tirage au sort des gagnants !