mardi 13 février 2018

LA MARQUE ROUGE de Ruberto Sanquer







Editions Scrinéo
400 pages
17.90 euros
Sortie: 08 février 2018


Comment échapper à la Mort quand elle vous traque ? 
Que ses longs doigts osseux traversent votre lumen de sorcière ? 
Qu'il vous reste tant à apprendre pour devenir une parfaite guérisseuse au service de la Nature ?

Une nouvelle année scolaire commence pour Louyse et ses treize amies apprenties-sorcières. Louyse pourrait espérer gagner ses galons, mais c'est compter sans la Mort... 

Louyse parviendra-t-elle à maîtriser les forces élémentaires de la Nature pour sauver les siens ? Et défendre celui qu'elle aime d'un amour interdit ?






La marque rouge est la suite de L'aura noire. Si j'insiste là dessus, c'est que je n'ai pas trouvé de mention d'un nom de série dans le livre. Donc je ne peux pas dire c'est le tome 2 de la série blablabla, même si je crois que le monde de Ruberto Sanquer s'appelle "Terre d'Arcane". Donc on va dire que c'est le tome 2 de Terre d'Arcane.

Voilà, c'est donc la suite de L'aura noire et on y retrouve bien évidemment tous les personnages du premier roman. Louyse, Dras, les Ringsey, les Révérés, les Sylves et tous ceux qui font partie de ce monde riche et complexe créé par l'auteur.

Dès les premières pages, et je devrais même dire, dès LA première page, on sait tout de suite que La mort rode toujours et que le chaos qu'elle engendre est loin d'être apaisé, bien au contraire. Elle est là, elle attend son heure, elle est aux aguets et elle n'aura aucune pitié. Son lien avec Louyse l'a marqué et elle n'aura de cesse que d'avoir éliminé celle-ci.

Louyse, elle, pense être tirée d'affaire, malgré la situation. Parce que si vous vous souvenez bien, le précédent opus s'est terminé sur une bataille terrible qui a détruit une bonne partie de la cité d'Isafjur. Cette belle cité fortifiée, fief des sorcières guérisseuses et garante de la stabilité et de la défense contre les forces du mal. La voilà à moitié en ruine et tous doivent prêter main forte pour remédier au chaos. Autant dire que les élèves sorcières, ou Révérés, peuvent oublier leurs vacances d'été. Déblaiement et maçonnerie en guise de détente. Évidemment tout le monde râle, mais tous savent aussi que c'est indispensable. Il faut rétablir l'intégrité de la cité pour qu'elle puisse à nouveau protéger le monde des démons.
Alors que les filles terrassent, la mort prépare son attaque. Pour cela elle utilise "la marque rouge". Elle contamine ainsi les habitants de la cité, qui deviennent des sortes de démons aux yeux rouges qui attaquent de nuit et qui ont peur du soleil. La mort, elle, a pris le corps d'une vieille dame et se fait connaître sous le nom de Pox. Si les autres démons ne peuvent franchir la barrière anti démon qui entoure la cité, Pox, elle, le peut. Ainsi va commencer le siège d'Isafjur.

En parallèle à tout ce récit guerrier, continue l'initiation des treize jeunes sorcières de la génération dont fait partie Louyse. Elles vont apprendre à utiliser leur Ringtree, à entrer en union avec la nature. C'est elle qui leur donne leur force. Pour Louyse, ça semble si naturel alors que pour les autres filles, ce n'est pas si facile. Mais elles vont aussi découvrir l'attirance envers les garçons. En effet, alors que leur ordre est normalement cloisonné et qu'il n'y a jamais d'échange avec les Révérés, la nécessité de faire les travaux de toutes sortes les amènent à se rencontrer. Ainsi Louyse retrouve Dras ...
Dras a réussi à échapper au maître démon qui le maintenait sous sa coupe, et il est doté d'une force et d'un courage extraordinaire. Bien qu'ayant rejoint Isafjur en tant que prisonnier, il se retrouve bien vite à rejoindre les autres jeunes gens de son âge.

Un récit encore une fois passionnant et original. L'auteur ne cède pas à la facilité. Louyse ne devient toujours pas une "super-héroïne", même si la maîtrise qu'elle a de ses Ringtree lui confère un don de sorcière bien plus élevé que celui de ses camarades. De même Dras est une force de la nature, mais même lui ne peut pas vaincre seul la marée humaine de démons qui déferle devant les portes de la cité. La menace est toujours présente et la famine approche. On voit arriver aussi de nouveaux personnages dont Cetus, le nordique, qui aura un rôle très important et qu'on espère suivre longtemps.

Si l'histoire contée par le roman m'a autant passionnée que lors du premier opus, je reste un peu surprise par sa temporalité. Le roman débute par un compte à rebours à J-6 entre le moment où Pox contamine les habitants de la cité et l'attaque. Ça j'adore ! Ça fait monter le suspense et tout prend une autre mesure. Puis c'est la fin de la première partie et on avance d'un seul coup de quelques semaines. Semaines pendant lesquelles apparemment rien ne s'est passé, sauf que la cité est toujours assiégée et on reprend le récit. ceci se reproduit plusieurs fois et c'est très troublant. D'abord parce que le récit est en dehors de ça plutôt linéaire et minutieux et que du coup ces "sauts" font perdre un peu de fil et l'immersion dans l'histoire. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser que la façon dont le roman se déroulait faisait penser à un condensé de plusieurs tomes comme si on avait dit à l'auteur "bon finalement la saga fera 3 tomes au lieu des 12 initialement prévus". Moi qui aime les détails et suivre les héros au quotidien, ça a été un peu frustrant. D'autant plus que le richesse du monde créé par l'auteur et la multitude de personnages permettait de tout développer en détail. C'est un peu dommage.

La marque rouge permet de retrouver les personnages très attachants créés par Ruberto Sanquer, le récit est haletant et le suspense omniprésent. Cependant des "trous" dans la temporalité de l'histoire m'ont un peu gênée et m'empêche d'en faire un coup de coeur comme il l'aurait mérité. Il n'empêche que j'ai hâte d'en découvrir la suite car l'auteur a su créer un monde très diversifié et passionnant, dans lequel j'ai beaucoup de plaisir à me "promener" au fil des pages.




2 commentaires:

  1. Hiii je viens juste de finir l'aura noire et tu me fais trop envie là !!! méchante lol mais je pense voter pour lui pour le PLIB ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'adore les couvertures de cette saga mais j'ai détesté le tome 1 du coup je le fais rarement mais je ne poursuivrai pas la série

    RépondreSupprimer