mardi 26 septembre 2017

[Audio] MÊME PAS MORT de Jean-Philippe Jaworski






Durée : 14 h 7 min 
Série : Les rois du monde, Livre 1
Version intégrale | Livre audio
Date de publication :25/02/2016
Éditeur : Audible Studios


Le pitch :

Je m'appelle Bellovèse, fils de Sacrovèse, fils de Belinos. Pendant la Guerre des Sangliers, mon oncle Ambigat a tué mon père. Entre beaux-frères, ce sont des choses qui arrivent. Surtout quand il s'agit de rois de tribus rivales... Ma mère, mon frère et moi, nous avons été exilés au fond du royaume biturige. Parce que nous étions de son sang, parce qu'il n'est guère glorieux de tuer des enfants, Ambigat nous a épargnés.
Là-dessus, le temps a suivi son cours. Nous avons grandi. Alors mon oncle s'est souvenu de nous. Il a voulu régler ce vieux problème : mon frère et moi, il nous a envoyés guerroyer contre les Ambrones. Il misait sur notre témérité et notre inexpérience, ainsi que sur la vaillance des Ambrones. Il avait raison : dès le début des combats, nous nous sommes jetés au milieu du péril. Comme prévu, je suis tombé dans un fourré de lances. Mais il est arrivé un accident. Je ne suis pas mort.





Découvrir la plume de Jean-Philippe Jaworski en commençant par Même pas mort, mais surtout par le biais d'un livre audio est une expérience vraiment marquante. Je me suis sentie dès le début, toute petite et insignifiante face à ce Bellovèse qui nous apostrophe, nous tutoie, lui ce vieux roi celte au destin qu'on pressent incroyable. Et à l'image du conteur ionien qu'il harangue pour conter sa vie sous peine de se voir trancher la tête, on ne bronche nous non plus d'une oreille et on l'écoute ce Bellovèse, fils de Sacrovèse, roi des Turons. 

Si je devais résumer en un mot cette première incursion dans le monde de Monsieur Jaworski ce serait PUISSANT.

Puissant l'univers dans lequel l'auteur plante le décor dans la Gaule antique peuplée de clans celtes. Même si j'étais un peu perdue entre les différents clans et leurs régions respectives, cela n'a nuit en rien à la compréhension générale du récit. Mais j'avoue avoir découvert avec plaisir une carte resituant tout ce monde dans la chronique de Lune qui m'a permis de remettre tout en ordre après ma lecture, éclaircissant certains points au passage. Cette époque où chaque région avait son roi, sa capitale, ses héros, ses soldures et ses vassaux. Où la moindre velléité d'extension se soldait par des guerres, des alliances qui se faisaient et se défaisaient.

Puissante la magie celte qui fleure bon l'humus des forêts, le brouillard et les embruns des îles bretonnes, les druides, les devins et les gallicènes.

Puissante l'histoire de sa jeunesse que nous conte Bellovèse. Dans ce récit absolument pas linéaire et surprenant, mêlant passé-présent, rêves-divinations. Ce Bellovèse très tôt marqué par une malédiction terrible : arraché adolescent des jupes de sa mère pour partir à la guerre et devenir un homme, d'avoir enfin le droit de se faire couper les cheveux, se faire tuer et n'être même pas mort.

Puissante l'intrigue, à l'image d'un gigantesque puzzle dont les pièces ne s'agenceront entres elles qu'à la toute fin de cette branche (tome).

Puissant le rythme lent de ce récit qui captive malgré tout et qui n'est pas exempt de surprises, de coups de théâtre et par moment de grands coups accélérateur notamment lors des batailles, nous laissant haletant.

Puissant ces personnages que l'on côtoie, à commencer par le principal et narrateur Bellovèse. Enfant manipulé par ses proches, subissant un passé défavorable, roi sans royaume. Il saura s'en défaire et s'affranchir à la force de son caractère. Et il lui en faudra vu les caractères trempés des autres personnages. Que ce soit Danissa sa mère, Ambigat le haut roi des Bituriges et frère de Danissa, Sumarios qui l'a pris sous son aile, Albios le vieux barde et aussi une kyrielle de grands guerriers.

Enfin et surtout puissante l'écriture de Monsieur Jaworski. Une plume sûre, un langage châtié non exempt de bons gros jurons parfois dans les dialogues montrant qu'il est comme vous et moi.

Bref j'ai adoré ce Même pas mort et j'en fais un magnifique coup de cœur. Il faut également que je salue le choix du lecteur fait par Audible pour lire ce puissant roman, il a juste la verve et la voix qu'il faut pour appuyer les mots de l'auteur. Une voix posée, sobre, capable d'envolée mais aussi de modulations pour caractériser certains personnages clés. En un mot, parfait !


Une lecture pour le challenge de la Licorne



13 commentaires:

  1. J'ai aussi eu les deux premiers en audio et je me suis régalé, Jean-Christophe Lebert est parfait sur ce roman

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'entends tu par les deux premiers sachant que celui ci est un tome 1 ? très interrogative je suis :)

      Supprimer
  2. De Jaworski, je n'ai lu que Janua Vera et j'ai adoré ! C'est clair qu'en audio, ça doit envoyer du lourd, sachant qu'on en prend déjà plein la tête à l'écrit, de se l'entendre dire, ça doit être quelque chose ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, c'est exactement comme tu dis : ça envoie du lourd !!! Le lecteur est super bien choisi pour cette tâche !

      Supprimer
  3. Ca doit être une belle expérience en livre audio en effet (quand on arrive à en écouter ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut choisir ses moments pour écouter effectivement, tous ne sont pas propices !

      Supprimer
  4. J'ai ce premier tome - en version poche - dans ma PAL depuis janvier 2016 et je ne l'ai toujours pas lu. J'ai également vu la sortie audio de ce livre (roooh). Il faut donc que je le découvre au plus vite, c'est ça ? ;) Concernant ce format, tout tient à la voix. Si on n'accroche pas dès les premiers mots, le suivi peut devenir pénible même pour une histoire intéressante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est l'intérêt d'Audible justement puisqu'il propose d'écouter un extrait.
      Et oui, je te conseille sincèrement de découvrir ce Même pas mort. Une belle claque littéraire intense.

      Supprimer
  5. Ahhhhh une copine me l'a passé car elle n'aime pas ce genre de "lecture" , tu viens de le faire remonter dans ma liste de lecture pour mes balades vitesse grand V. J'ai d'abord Les puissants à écouter mais ensuite à moi Jaworski ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était mon premier de cet auteur. En ce moment j'écoute la suite, Chasse royale 1 et c'est toujours aussi passionnant !

      Supprimer
  6. J'avais beaucoup aimé ma lecture, mais je dois dire que j'aimerais beaucoup tester en version audio ! Tu me tentes, Dup, tu me tentes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une sacrée expérience j'avoue !

      Supprimer
  7. Le nom de cet auteur revient à mes oreilles de manière entêtante et toujours avec des mots plaisants. Il va réellement falloir que je le lise. Je ne sais plus s'il sera présent aux Utos mais si c'est le cas, ça va être l'occasion!

    Merci pour cette tentation :)

    RépondreSupprimer