lundi 26 juin 2017

CODE 93 de Olivier Norek




Olivier Norek




Auteur(s) : Olivier Norek
Durée : 8 h 50 min 

Version intégrale | Livre audio

Date de publication :31/10/2016
Éditeur : Audible Studios
-

Le pitch :

Coste est capitaine de police au groupe crime du SDPJ 93. Depuis quinze ans, il a choisi de travailler en banlieue et de naviguer au cœur de la violence banalisée et des crimes gratuits.

Une série de découvertes étranges – un mort qui ouvre les yeux à la morgue, un toxico qui périt par autocombustion – l’incite à penser que son enquête, cette fois-ci, va dépasser le cadre des affaires habituelles du 9-3.

Et les lettres anonymes qui lui sont adressées personnellement vont le guider vers des sphères autrement plus dangereuses…



Aparté :

Olivier Norek, j'en ai entendu parler dès la sortie de ce Code 93, son premier roman. Lors d'un QDP l'année suivante, il n'était pas présent, je l'ai acheté en poche...pas lu. L'année suivante, même scénario avec Territoires...pas lu. Mais j'avais approché l'auteur qui côtoyait Maud Mayeras à la FNAC de Lyon. Et QDP 2016 (non cherchez pas, pas de compte-rendu), sortie de Surtensions, il est enfin invité. Rien que pour le plaisir de croiser à nouveau ces beaux yeux bleus francs et rieurs, je le prends...en grand format ! Bonjour la collection...hum... Et bien sûr, toujours rien lu. Et c'est là qu'Audible vient à mon secours. J'ai donc écouté Code 93 tout en me baladant, en désherbant, et c'était juste génial !



Fiou que je l'ai aimé ce capitaine Coste ! Inutile de vous dire que j'ai amalgamé de suite le personnage et l'auteur, sachant que ce dernier est lieutenant à la PJ du 9-3 aussi. Bah, il n'avait qu'à lui dépeindre un regard noisette à son Coste hein !

Ce Code 93 démarre avec un chapitre dont je me souviendrai longtemps. Coste est appelé à 3h du mat sur les lieux d'un crime. Un géant black de plus de 2m est retrouvé refroidi par 3 impacts de balles dans le torse dont deux ciblant bien le coeur. Un médecin dépêché sur le lieu constate le décès et le corps est envoyé à la morgue. Le lendemain matin Coste vient  assister à l'autopsie, parce que c'est maintenant son affaire, mais aussi parce que c'est la jolie Dr Léa Marquant qui officie. Première surprise, une fois le pull troué enlevé, rien sur le torse de l'homme. Deuxième surprise : l'homme a été castré sauvagement. Mais la plus belle reste à venir, alors que Léa démarre réellement l'autopsie, au premier coup de scalpel, notre macchabée se redresse sur la table ! La presse va se régaler avec cette histoire de "zombie".

Et ce n'est que le début des emm*** pour le capitaine et son équipe. Parce qu'il n'y a pas que Victor Coste qui vaut le détour dans ce roman. On peut vraiment tous les citer. Mathias, son second qui quitte le navire ayant obtenu sa mutation pour Annecy, Ronan la belle gueule, un rien frimeur mais efficace sur le terrain et Sam, plus à l'aise sur un ordinateur que sur le terrain, bref le geek de service. Un sacré noyau soudé par une confiance et une franchise à toute épreuve.

Sauf que les meurtres bizarres continuent à leur tomber dessus, après le zombie, la presse parlera d'auto-combustion, puis d'une attaque vampire... Puis Coste va recevoir un courrier anonyme : Code 93, puis un second qui va lui permettre de relier ces meurtres entre eux. Tous gravitaient autour d'une jeune junkie retrouvée morte quelques années auparavant. 

Mais ce que déterre Coste au sujet du dossier Code 93 n'est pas très reluisant. De sombres magouilles politiques venant de haut lieu visant à falsifier les chiffres désastreux de la délinquance du 9-3. Pire, son ami et collègue Mathias semble impliqué. Beaucoup de choses à gérer en parallèle, d'autant que le départ de l'un implique l'arrivée d'un autre. Une autre en l’occurrence : Johanna, qui va devoir faire sa place... Une Johanna avec une tête de plus que toute l'équipe, deux tailles d'épaules, championne de France de tir. Elle a des arguments pour en imposer, elle le fera cependant tout en douceur.

Donc, vous l'avez compris, une intrigue ramifiée, plusieurs axes de visions proposés. Et la Seine-Saint-Denis en toile de fond, présentée de façon réaliste, ni alarmiste, ni condescendante, dans laquelle on sent réellement le vécu et même un certain attachement à ce département si difficile. Une grosse poignée de personnages attachants, sympathiques et un Coste... wouah... attention à l'avalanche de qualificatif ! un Coste calme, placide, sérieux, déterminé, intègre, costaud et serein en apparence. Et pourtant, il en cache des blessures. Mon Dieu, on ne peut que l'aimer cet homme là !

Audible (et Olivier Norek!) m'offre un second coup de coeur après Yeruldelgger. De plus, le conteur est juste parfait là aussi. Et vous savez quoi ? Et bien ce n'est pas fini je pense, car là, Territoires et Surtensions sont au catalogue et la belle saison ne fait que commencer! Yeah !!! 






Et... 3ème bière \o/
bon, y'en a une qui est à sa 19ème hein :P


Page je ne sais pas combien, il ne dit pas les pages le livre audio... et heureusement :P 
Coste alluma sa Maglite et, au sol, se mit à compter une dizaine de préservatifs, quelques mégots de joints, l'équivalent de deux packs de bières en canettes éparses, et un matelas, ocre de saleté, sans draps.



2 commentaires:

  1. Et bien tu me donnes envie de le découvrir :)

    RépondreSupprimer
  2. Bienvenue au club des fans ! Dup ! j'ai pu voir ce monsieur dans deux salons et il extrêmement sympathique,abordable et beau gosse ce qui ne gâche rien ! Quand tu sais qu'il a été lieutenant à la police judiciaire de la seine st denis, ça remet les choses a leur place, c'est du vécu et ça donne de l'émotion au lecteur ! ;)

    RépondreSupprimer