lundi 20 mars 2017

ENFANT DU CHAOS de Eva Simonin




Les indés de l'imaginaire
Collection Naos
331 pages
16 euros


Résumé :


Depuis la mort du dieu de l'Équilibre, le chaos ne cesse d'augmenter.

À Okkia, il engendre des spectres, êtres monstrueux qui se nourrissent des humains. 
Les pompiers régulent la menace de leur mieux, mais ils arrivent trop tard pour sauver la famille d’Anielle. Unique rescapée, la jeune femme décide de rejoindre leur rang pour lutter à son tour contre incendies, tempêtes surnaturelles et créatures dangereuses. Mais ses origines pèsent lourd sur ses épaules et compromettent sa place parmi les pompiers. Son existence n’est-elle qu’une nouvelle manifestation du chaos ? Anielle n’aura de pire ennemi que sa propre nature, convoitée par certains, redoutée par d’autres.



L'avis de Dup :

L'univers créé par Eva Simonin est complexe et ma foi bien passionnant, une fois qu'on a appréhendé tous les tenants et les aboutissants. Ce qui n'est pas si aisé au départ de cette lecture d'ailleurs car on est plongé directement dans une histoire avec peu d'explications des événements qui s'y déroulent. On sait juste qu'on se trouve sur la sphère d'Okkia. Sphères que j'ai assimilé à de toutes petites planètes, mais c'est mon interprétation, jamais nous n'avons confirmation de la chose.

Les sphères de ce monde communiquent normalement entre elles par une sorte de portail, un seuil qui dépend de l'équilibre des forces cosmiques. Ce seuil situé dans la Cité des Dieux et gardé par les Veilleurs, est fort bien croqué par Melchior Ascaride sur la couverture du roman. On voit les différentes forces cosmiques s'échapper vers le ciel.

Or Okkia a bien du soucis à se faire car depuis quelques temps le déséquilibre des forces maintient le seuil fermé, malgré tous les efforts des deux Veilleurs en place. Son économie dépendant entièrement des échanges avec les autres sphères, cet isolement qui dure pèse de plus en plus sur la population et le gouvernement en place. Des foyers d'agitation, de mécontentement fleurissent en ville.

La fermeture du seuil n'est pas la seule résultante du déséquilibre des forces cosmiques : L'excédent des forces du chaos provoque également des tempêtes arcaniques dévastatrices sur Okkia ainsi que l'apparition de dangereux spectres amateurs de chair humaine...

L'auteur nous propose de suivre Anielle, une jeune fille qui vient d'échapper à l'attaque d'un spectre alors que toute sa famille a été décimée. Recueillie par les pompiers arrivés trop tard sur les lieux, elle décide de rester parmi eux et s'engage à leurs côtés dans cette lutte incessante contre ces monstres.

Les origines d'Anielle vont se révéler incertaines, troubles et vont intéresser la princesse Maranée qui va réussir à la débaucher et la prendre à son service. On va alors plonger dans les intrigues politiques d'Okkia. En effet la sphère d'Okkia est dirigé par un gouvernement depuis que le père de Maranée a abdiqué. Cette dernière va tout faire pour rassembler ses partisans et tenter de reprendre le pouvoir en profitant du chaos ambiant. Intrigues, manipulations, chantages... Mais le destin d'Anielle va s'avérer plus complexe.

L'évolution du personnage principal dont le prénom est judicieusement bien trouvé sera intéressante à suivre même si je l'ai trouvé un peu long à venir. Ses origines et la dualité qui en découle restent cependant passionnantes. Si Maranée m'a exaspérée dès le début, j'ai beaucoup apprécié un autre personnage qui lui gravite autour : Yonne. Il reste hélas bien trop en retrait dans ce premier tome mais on sent un fort potentiel qui ne demande qu'à éclore dans les tomes suivants.

Un univers unique et complexe bien mis en place, des personnages qui peuvent encore nous surprendre, une écriture fluide, pas de doute je serai au rendez-vous pour la suite de l'aventure.



1 commentaire:

  1. Superbe chronique qui donne envie de découvrir cet univers. Merci !

    RépondreSupprimer