mardi 15 novembre 2016

LE COPAIN DE LA FILLE DU TUEUR de Vincent Villeminot




Editions Nathan
01/09/2016
264 pages
16.95 euros


Charles vient d'intégrer un internat pour " gosses de riches ", perdu au cœur des montagnes suisses. Avec Touk-E, son coloc, ils tuent le temps comme ils peuvent, allumant fausses révolutions et vrais incendies ... jusqu'à l'arrivée de Selma. Elle est mystérieuse, solaire, solitaire... et fille d'un trafiquant de drogue en cavale.



L'avis de Phooka:


J'adore Vincent Villeminot. Je me suis régalée avec ses séries Instinct et Réseaux (voir les chroniques en bas de cette page). C'est toujours un immense plaisir pour moi de découvrir un de ses romans. Oui mais voilà, cette fois-ci la magie n'a pas opéré. Pire, je me suis vraiment ennuyée. Comme rarement!

Charles est un jeune homme, bien sous tout rapport, fils d'un écrivain célèbre. Célèbre et bientôt mort car le cancer qui le ronge ne lui laisse que quelques mois à vivre. Pour parfaire l'éducation de son fils, il l'envoie donc dans un pensionnat pour privilégiés dans les montagnes suisses. Ce pensionnat est vraiment réservé aux richissimes, qu'ils soient fils/fille d'industriels, de banquiers, de dictateurs ou de mafiosi ...
Charles y rencontre Touk-E, un phénomène celui-ci. Un garçon exubérant et excentrique, fils d'un dictateur africain. Lui il vient là pour passer le temps en attendant de reprendre la suite de son père. 
Arrive une jeune fille, mystérieuse et belle. On ne sait pas son nom, on l'aperçoit à peine sous sa capuche. On apprend vite qu'elle est la fille d'un baron des cartels de drogue sud-américain.
Pour Charles c'est le coup de foudre. Mais Charles est plutôt introverti et discret. Heureusement -ou pas- il peut compter sur Touk-E pour se faire remarquer et l'entraîner dans ses délires. Ces deux-là vont devenir inséparables et Touk-E va tout faire pour que Charles déclare sa flamme à la belle inconnue.

Bon autant y aller direct. Je n'ai pas réussi à m'accrocher aux personnages. Je n'ai pas réussi à leur trouver de l'intérêt. Pourtant c'est le genre de roman qui a tous les atouts pour me plaire. j'adore les huis-clôt dans une école/pensionnat. Je connais bien la vallée d'Hérémense où habite le père de Charles. Tout aurait dû concourir à me faire aimer ce livre. Mais non, la magie n'a pas opéré. Les hésitations de Charles, les mystères de Selma, les folies de Touk-E n'ont pas su titiller ma curiosité. Les chapitres courts ont fort heureusement rendu ma lecture rythmée, mais pas passionnante.
J'ai lu le roman jusqu'au bout, en me forçant un peu je l'avoue. Il ne m'est pas tombé des mains tout de même, mais quand je repensais à Instinct ou à Réseaux que j'ai vraiment adoré, je me suis demandée pourquoi l'auteur m'avait cette fois embarquée dans cette galère.
Bref, un livre que je juge sans doute un peu sévèrement car je sais que Vincent Villeminot est capable de beaucoup beaucoup mieux. Peut-être conviendra t-il à certains. En ce qui me concerne, je vais m'empresser de l'oublier et attendre le prochain roman de cet auteur.



5 commentaires:

  1. Il me tarde de découvrir d'autres livres de cet auteur que j'ai dévoré !

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai vraiment terminé par principe et parce qu'il n'était pas très long. Mais comme toi, je me suis ennuyée. Le début et la fin, ok. Mais le milieu... Quel dommage ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci tu me rassures !! :)
      Je me sens moins seule.

      Supprimer
  3. Je pensais vraiment aimer en plus ! C'est une vraie déception. Et j'avais aussi lu de bons avis. Alors... Je me sens moins seule aussi. Cependant, je suis allée voir sur Babélio hier et ce n'est pas aussi bon que je l'aurais pensé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un auteur que j'aime beaucoup (ses série Instincts et Réseaux sont géniales) et le pitch de celui ci était accrocheur donc je m'attendais à n'en faire q'une bouchée . La déception fut grande !

      Supprimer