mardi 4 octobre 2016

PAYS ROUGE de Joe Abercrombie





Editions Bragelonne
568 pages
20 euros
sortie le 14 septembre 2016




Le passé ne reste jamais enterré…

Farouche Sud aurait aimé oublier son passé une fois pour toutes.
Mais lorsque son frère et sa sœur sont enlevés et sa ferme réduite en cendres par une bande de hors-la-loi, il est temps pour elle de reprendre ses anciennes habitudes. En compagnie du vieux Nordique qui l’a adoptée, un homme lui aussi marqué par ses démons, Farouche entame un long voyage à travers les plaines désertiques. Un voyage qui les emmène jusqu’aux bas-fonds d’une ville cauchemardesque, frappée par la ruée vers l’or, puis dans les montages inexplorées, qu’on dit hantées. Sur leur chemin, règlements de compte, alliances douteuses et trahisons amères se succèdent à la vitesse d’une flèche de barbare.
Car même lorsqu’on croit avoir tout perdu, au pays Lointain le passé ne reste jamais enterré…





L'avis de Phooka:




Ambiance ....









Et là vous vous dites: ça y est mémé Phooka a pété un câble, elle est bonne pour l'hospice, depuis le temps qu'elle radote etc etc ...


Hé bien NON!

Oui c'est du Bragelonne, oui c'est Abercrombie et pourtant c'est un western et c'est aussi de la fantasy, na!

Un western, un vrai, avec des chariots, un convoi, une traversée du désert (dans tous les sens du terme), une attaque d'indiens ... pardon de fantômes, une arrivée dans une ville pourrie jusqu'à la moelle, des chercheurs d'or, des prostituées etc etc. Le tout écrit avec le talent que l'on connaît de monsieur Abercrombie. 

Mais reprenons depuis le début.

Farouche Sud (oui c'est son nom) vit paisiblement dans une ferme du côté d'Equitable. Là, elle cultive et vivote avec son jeune frère Pit, sa soeur Ro et un vieux nordique nommé Placide qui leur sert de père. Placide c'est la crème de la crème, jamais un mot plus haut que l'autre, le genre à tendre l'autre joue ... Et pourtant il a la stature d'une montagne. Farouche, elle, est du genre déterminé, prête à faire feu de tout bois, surtout lorsqu'il s'agit de défendre ses intérêts.
Un jour, alors que Placide et Farouche sont en ville pour vendre leur récolte, une horde de bandits attaque la ferme en leur absence, la pille, la brûle et enlève les deux enfants Ro et Pit. Commence alors une longue traque. N'ayant plus rien à perdre, Farouche et Placide vont suivre la trace des pillards à travers les plaines, le désert et jusqu'à la montagne. 
Pour faire ce long trajet, ils vont se joindre à un convoi de chariots et vont rencontrer des gens parfois étranges, parfois ordinaires ou rêveurs, honnêtes ou pas. Ils vont se lier, se trahir et ils vont rencontrer Temple.
Temple, en voilà un autre phénomène. Temple est érudit, scribouillard, charpentier, boucher, gardien d'enfant, architecte et j'en passe et des meilleurs. Il a tout fait dans sa vie, tout raté aussi et quand Farouche le sort de la rivière, il est vraiment "sauvé" des eaux. Mais Farouche aura fait bien plus que de le sauver de la noyade ...
Farouche, un personnage cette femme. Un courage à revendre, une force de la nature et pourtant elle a tellement de failles qu'elle en est toute fissurée. Mais qu'importe, elle continue son chemin contre vents et marées.
Et puis il y a Placide ... Que dire de Placide sans vous gâcher le plaisir de le découvrir. Rien ! Juste que c'est le genre de personnage que vous n'êtes pas près d'oublier ...

Nous voilà donc partis sur la piste avec cette assemblée bien peu ordinaire. Une piste de tous les dangers dont les moindres ne sont pas les fantômes. Les fantômes qui attaquent les convois, pillent, tuent et coupent les oreilles en guise de trophées. 

L'arrivée à Fronce, une ville pourrie, peuplée de prostituées, de joueurs et de soudards en tout genre. Charmant endroit. Mais toujours pas de gamins en vue ...

Reste la montagne, ses dangers et son peuple-dragon.

Une épopée des plus épiques, un vrai western mais n'imaginez pas que vous connaissez l'histoire par chœur car ce serait faire un bien mauvais procès à Joe Abercrombie. L'auteur transcende ses personnages, il en fait des héros immenses et fragiles. Il écrit une aventure hors du commun, grandiose et d'une force incroyable. Ses personnages vont vous hanter longtemps, croyez-moi.

Et puis vous y trouverez aussi une touche de steampunk que j'aimerais voir reprise dans un autre roman. Je suis sûre qu'il y a un mystère derrière ce dragon ... En attendant il est le mystère qui reste à planer sur ce livre. Un one-shot, je le précise, mais dont j'aimerais découvrir tous les dessous dans un autre volume ...

Ceci étant, je n'ai qu'une chose à dire. C'est du grand Abercrombie! Yihaaaaaaaaaaaa!

8 commentaires:

  1. La vache ! J'adore cette chronique pas comme les autres !

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air top, je note, merci pour la découverte :D

    RépondreSupprimer
  3. Cette critique est une belle surprise qui m'a fait sourire.
    Je viens de découvrir Abercrombie et de poster la critique ce soir sur Servir Froid.
    J'y trouve une ambiance western également!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais tu n'as visiblement pas trop aimé ;)

      Supprimer
  4. Il a l'air bien cool ! J'en ai un autre de cet auteur dans ma PAL, il faudrait que je pense à l'en sortir. ^^ Jolie chronique. :)

    RépondreSupprimer