lundi 4 juillet 2016

MORWENNA de Jo Walton





Folio SF
420 pages
8,20 euros


4ème de couv :

Morwenna Phelps, qui préfère qu'on l'appelle Mori, est placée par son père dans l'école privée d'Arlinghust, où 

elle se remet du terrible accident qui l'a laissée handicapée et l'a privé à jamais de sa sœur jumelle, Morganna. Loin de son pays de Galles natal, Mori pourrait dépérir, mais elle découvre le pouvoir des livres, notamment des livres de science-fiction. Samuel Delany, Roger Zelazny, James Tiptree Jr, Ursula K. Le Guin et Robert Silverberg peuplent ses journées, la passionnent. Alors qu'elle commence à reprendre du poil de la bête, elle reçoit une lettre de sa folle de mère : une photo sur laquelle Morganna est visible et sa silhouette à elle brûlée. Que peut faire une adolescente de seize ans quand son pire ennemi, potentiellement mortel, est sa mère ? Elle peut chercher dans les livres le courage de se battre.


L'avis de Dup :

Voilà un roman fort étrange que je vais avoir du mal à chroniquer je pense et je m'en excuse donc dès la première phrase. Mon malaise vient du fait des émotions contradictoires qu'il a éveillé en moi. J'en ai aimé beaucoup de facettes, profondément, alors que parallèlement il m'a ennuyée, énervée. Sans doute avais-je besoin de lire quelque chose d'entraînant, avec de l'action à ce moment là...

Donc voilà, au moins un point d'éclairci : si vous cherchez de l'action, passez votre chemin. En revanche si vous cherchez du merveilleux, une preuve de l'existence des fées et de la magie, n'allez pas plus loin, vous avez trouvé votre bonheur.

Sous la forme d'un journal intime, Morwenna une ado de quinze ans nous raconte son quotidien dans un pensionnat en Angleterre, où elle est l'étrangère, venant de la Galle du Sud. De plus, elle se retrouve parachutée dans une institution privée qui prône les sports collectifs alors qu'elle ne peut se mouvoir qu'en claudiquant douloureusement avec une canne suite à un accident de voiture récent qui lui a fracassé le bassin en plus de lui ravir sa soeur jumelle.

Comme elle est brillante et excelle dans toutes les matières hormis les maths, ses devoirs sont vite faits et il lui reste beaucoup de temps libre. Et c'est là qu'on rejoint l'aspect qui m'a le plus emballé de ce roman. Morwenna est une lectrice compulsive, boulimique. Elle a une prédilection pour la littérature de genre : la Fantasy, et Tolkien en tête dans cette catégorie, mais aussi et surtout la SF. En peu de mots, mais toujours bien ciblés, elle nous livre ses impressions sur une multitude de romans et d'auteurs dont les noms ont tous résonné agréablement à mon oreille : Ursula Le Guin, Zelazny, Silverberg, Priest... la liste est longue bien entendu lorsqu'on lit un à deux livres par jour, et ce journal intime s'étale de la rentrée de septembre aux vacances de février !

C'est une véritable ode à la littérature, aux bibliothèques et bibliothécaires, aux librairies et aux rayons qui leurs sont dédiés dans les grandes surfaces. L'émerveillement et la passion suintent de chaque page de ce livre : j'adore. C'est un hymne d'amour à la lecture et au partage de cette passion ! Je pense que tout blogueur ne peut-être qu'en phase avec ce roman de Jo Walton !

Et puis il y a le côté merveilleux, fantastique, qui se mêle de façon très naturelle dans ce compte-rendu journalier. Car Morwenna voit, échange même parfois avec les fées. Elles sait où les trouver, elle sait interpréter les conseils qu'ils ou elles, car leur sexe reste toujours très indéterminé, lui donnent pour repousser l'influence de sa sorcière de mère. Morwenna sait également invoquer la magie, même si elle n'est jamais sûre du résultat, et encore moins de la part réelle de la magie dans ce dit résultat. Vous êtes sceptique ? C'est normal, vous ne pouvez ni voir les fées, ni comprendre la magie si vous n'y croyez pas ! 

Si comme Morwenna vous êtes « bibliotropes, à la manière des tournesols qui sont heliotropes, c'est-à-dire naturellement attiré par les librairies » vous ne pourrez qu'aimer ce livre. Si « vous vous inquiétez plus des personnages des livres que des gens que vous côtoyer tous les jours », vous devez lire ce livre, cela vous disculpera... merci Jo Walton :). C'est un très beau roman, très lent, mais très beau.



12 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé ce livre et je trouve cette nouvelle couverture très belle :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi, la couverture est sublime ;)

      Supprimer
  2. Je suis tres tentée par ce livre, je n'ai cessé de le retourner dans tous les sens en librairie ... mais j'ai lu quelques passages et le ton n'a pas collé avec ce que j'attendais ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un très beau livre Licorne. Juste savoir que le rythme est lent, mais parfaitement adapté. ;)

      Supprimer
  3. Anne Besson avait parlé de ce roman comme un classique atypique dans le Mooc Fantasy cette année ! J'ai hâte de le lire, malgré ton avis mitigé, tu me confortes dans ma curiosité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors non, ce n'est pas un avis mitigé ! J'ai beaucoup aimé ce livre, je regrette juste le rythme alors même qu'il s'adapte parfaitement à ce récit. C'est juste moi qui n'était pas en phase à ce moment là quoi !

      Supprimer
  4. Déjà que j'ai envie de le lire depuis sa sortie, ta chronique me pousse carrément à l'acheter sur le champ ! ;-) Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà un bien beau compliment ! Merci <3

      Supprimer
  5. Ta chronique est très chouette :) mais alors, qu'est ce qui t'a énervé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que j'étais énervée de le trouver trop lent... alors même que j'aimais tant le reste. J'étais énervée de ne pouvoir en faire un coup de coeur alors qu'il le mérite, voilà !

      Supprimer
  6. J'adore ce livre mais il m'a posé problème quand je l'ai lu la première fois, on en entend tellement parlé qu'on ne trouve pas forcément ce qu'on attendait dedans ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que je ne m'attendais pas du tout à un livre de ce genre, ni même de cette trempe malgré ses nombreux prix :)

      Supprimer