vendredi 15 avril 2016

LES PRODIGES de Jeremy Scott




Éditions Michel Lafon
415 pages
17,95 euros


4ème de couv :

Ils sont six
Ils sont handicapés
Personne ne croit en eux
Pourtant leurs pouvoirs sont incroyables
Ils sont les Prodiges
Des super-héros comme vous n’en avez jamais vu !




L'avis de Dup :  


Phillip est aveugle de naissance et ma foi, il fait avec et s'en sort pas trop mal. Jusque là new-yorkais, ses parents viennent de déménager pour Freepoint, une toute petite ville sans grand intérêt à priori. 

Le jour de ses 12 ans, juste avant sa rentrée scolaire, son père le prend à part pour une discussion solennelle avec une entrée en matière redoutable:  "Fils...". Il craint le pire, il n'en veut pas de cette discussion sur la sexualité, surtout avec son père. Mais il va tomber des nues car en fait, son père lui annonce tout de go qu'il sera bientôt un super-héros. Que Freepoint est la ville où se concentre la plupart des supers-héros en devenir des USA, tous formés dans le lycée qu'il va fréquenter ! Ils y apprennent à lutter contre les super-méchants qui hélas ne manquent pas. Encore faut-il qu'il domine son super-pouvoir, à savoir la télékinésie. Tâche on ne peut plus ardue vous vous en doutez bien pour un aveugle ! 

Inutile de dire que Phil est alors plus qu'impatient de gagner les rangs de ce nouvel établissement scolaire. Hélas, cela va être une des premières déconvenues : il a été mis dans une classe à part, une classe spéciale ne regroupant que des handicapés. Hormis Donnie, un grand costaud trisomique qui semble content de son sort, tous ont le sentiment d'être dans une voie de garage. 
Henry, paraplégique en fauteuil roulant est télépathe. 
Bentley atteint d'ataxie a des capacités cérébrales hors normes. 
James est aveugle lui aussi mais pas de naissance, pratique la téléportation. 
Fred asthmatique chronique peut se transformer en géant.
Quant à Donnie, parlant peu, ils ne savent pas quel est son pouvoir.  

Mais ces six mômes vont vite se serrer les coudes et faire face aux autres, car bien sûr ils seront les parias du bahut. Grâce au super-pouvoir de Bentley, son intelligence et sa mémoire hors du commun, ils vont optimiser au maximum leurs pouvoirs, et c'est en groupe qu'ils vont affronter les épreuves. Et Jeremy Scott ne va pas se priver pour leur glisser un monceau de peaux de bananes sous les pieds ou sous les roues.

Phil est le narrateur de ces aventures et c'est très touchant de suivre ainsi la vie d'un gamin aveugle qui fait tout ce qui est possible pour vivre une vie comme les autres, tout en reconnaissant et acceptant ses limites. C'est touchant mais jamais larmoyant. Au contraire même, cette petite bande manie l'humour et l'autodérision avec brio , et nous accroche très souvent de grands sourires en pleine lecture. 

Un sujet jeunesse classique soit, mais le filtre du handicap en fait un roman unique qui m'a tout de suite attiré. Les différents handicaps sont abordés avec sincérité, sans voyeurisme, et la lecture s'avère dès les premières pages passionnante. Pourtant l'action ne sera au rendez-vous qu'à mi-parcours, le temps pour nos jeunes héros de se faire la main avec leurs pouvoirs, leur nouveau décor surtout pour les aveugles, et toutes les nouvelles règles. Mais lorsque l'auteur enclenche la vitesse supérieure, il devient impossible de reposer son livre. Tout s'enchaîne et je peux juste vous dire qu'il faut avoir parfois le cœur bien accroché, Jeremy Scott n'est pas toujours tendre avec ses petits personnages.

Même si ce livre peut se lire comme un one-shot, la fin est suffisamment ouverte pour envisager une suite aux aventures de nos petits prodiges. Une chose est sûre, je serai au rendez-vous si tel est le cas, car cette lecture fut bien agréable.



4 commentaires:

  1. Tu me donnes envie de le découvrir tiens :D

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. ça reste pour ados pas très vieux hein ;)

      Supprimer
  3. Je l'ai beaucoup aimé aussi et même si certains semblent dire qu'il ressort un scénario réchauffé je me suis fait plaisir avec :)

    RépondreSupprimer