mardi 5 mai 2015

L’HÉRITAGE DES ROIS-PASSEURS de Manon Fargetton (Phooka)



Éditions Bragelonne
376 pages
20 euros





Ombre, univers peuplé de magie, et Rive, le monde tel qu’on le connaît, sont les deux reflets déformés d’une même réalité. 
Énora est unique : elle peut traverser d’un monde à l’autre. Lorsque sa famille est brutalement décimée par des assassins masqués, elle se réfugie au seul endroit où ses poursuivants ne peuvent l’atteindre. Au royaume d’Ombre, sur la terre de ses ancêtres. Là-bas, Ravenn, une princesse rebelle, fait son retour après neuf ans d’exil passés à chasser les dragons du grand sud. Sa mère, la reine, est mourante. Ravenn veut s’emparer de ce qui lui revient de droit : le trône d’Ombre. Et elle n’est pas la bienvenue. 


Deux mondes imbriqués. Deux femmes fortes, éprouvées par la vie. Deux destins liés qui bouleverseront la tortueuse histoire du royaume d’Ombre…



L'avis de Phooka:


J'ai envie de commencer ma chronique en disant "noooon, mais quel gaspillage !!!!". Manon Fargetton nous a "pondu" un monde d'une richesse incroyable, des personnages étonnement attachants et hors du commun. Tout ça pour un "one-shot". M'enfin, GRR ou Robin en aurait fait une saga de 27 tomes au minimum !! :))

Bon je plaisante, mais sérieusement Manon Fargetton m'a bluffée une fois de plus. Qu'on se le dise, dans le monde de la fantasy, Manon est une magicienne. Et une bonne ! En quelques pages, elle nous plante le décor et nous harponne pour ne plus nous relâcher qu'à la toute fin du roman. Le lecteur se retrouve alors perdu et assommé, de retour dans le monde réel avec une énorme envie de retourner dans cet univers si particulier.

Particulier parce qu'on retrouve un concept que personnellement j'adore depuis le regretté Bottero. celui de pouvoir passer d'un monde à l'autre. Mais quel monde ? Et de quelle façon ? Je ne vous dirai rien, préférant vous laisser le découvrir par vous-même.

Particulier aussi, parce que les deux héros principaux sont des héroïnes, Enora et Ravenn. Et quelles héroïnes ! Des femmes fortes sans être caricaturales, des femmes qui n'ont pas froid aux yeux et qui sont prêtes à risquer leur vie pour des idées . Et ça, croyez-moi c'est rarissime.

Je n'ai pas l'intention de vous raconter le moindre mot de ce récit, mais juste de vous faire partager ma fascination pour ce roman. J'ai vraiment passé un excellent moment de lecture. Comme toujours (voir toutes nos chroniques en bas de cet article), Manon Fargetton entraîne ses lecteurs derrière elle à toute allure. Pas de pause, pas de répit, pas de fioriture. Avec cet auteur, c'est "à fond la caisse". Ce qui ne l'empêche pas d'arriver à décrire avec précision le monde qu'elle imagine, et de nous faire connaître ses personnages suffisamment bien pour nous rendre accro. Comme dit plus haut, c'est une magicienne parce que ce cocktail est quand même incroyable et explosif.

La richesse des royaumes qu'elle a créé laisse deviner des myriades de possibles. La magie, la religion et même les dragons. Tout y est, y compris le langage si particulier et truculent du royaume d'Ombre. Tout est justement dosé, alléchant. On n'a qu'une seule envie: y retourner. Ajoutez à cela des personnages masculins et féminins qu'une extrême justesse, jamais caricaturaux, ayant chacun un rôle réel, et non de faire-valoir. C'est un vrai plaisir de les suivre. Le tout sert un récit complexe, mêlant dieux, magie et politique. Franchement que demander de plus ? Ha si, je sais, un autre roman et vite svp ! :)

Énorme coup de cœur pour ce roman lu en apnée. Manon confirme tout le talent que nous avions noté dans ses séries jeunesse. Un  auteur à suivre de très près assurément !




Heureusement qu'elle nous a annoncé dans son interview fleuve, que d'autres romans auraient lieu dans cet univers ! ;)

Voir "Le mois de Manon Fargetton":


Les chroniques de ses autres romans:

5 commentaires:

  1. Maintenant, j'ai qu'une envie : le lire. Tu m'as donné l'eau à la bouche.

    RépondreSupprimer
  2. bonjour, voilà le lien vers ma chronique
    http://ocommecolomb.blogspot.com/2015/04/june-le-souffle.html
    belle soirée

    RépondreSupprimer
  3. Donc, on peut s'attendre à un (ou plusieurs ?) roman dans le même univers ? Quelle joiiiiiie ! :D

    RépondreSupprimer
  4. Il s'agit d'un très beau roman :)

    RépondreSupprimer