jeudi 17 juillet 2014

GOODBYE BILLY de Laurent Whale





Éditions Critic
585 pages
20 euros


4ème de couv :


"Si Dieu a créé les hommes, Samuel Colt les a rendus égaux."



14 juillet 1881. Old Fort Sumner. Lorsque la nuit tombe sur ce coin perdu du Nouveau-Mexique, l'Ouest américain ne le sait pas encore, mais on va l'amputer d'une légende. Tapi dans l'ombre, Billy the Kid attend son heure. Dans quelques secondes, ses actes changeront à jamais le cours de l'Histoire.

Décembre 2012, Washington, bibliothèque du Congrès. Un archiviste examine un exemplaire du Miami Chronicle daté de 1934. Soudain, une photo retient son attention : les revenants existeraient-ils ?

Tandis que les sbires d'un candidat à la présidence suppriment les dossiers compromettants de leur employeur, un groupe d'historien de choc, dirigé par Richard Benton, se met en quête de la vérité. Quel lien unit donc un jeune hors-la-loi de XIXe siècle à un requin politique de l'ère spatiale ?
Dick Benton et son équipe feront l'impossible pour le savoir.



L'avis de Dup :

Ancien agent spécial du FBI, Richard Benton se retrouve, d'après lui, sur une voie de garage : superviseur des archivistes du Congrès de Washington. Chef rats de bibliothèque ! Mais en fait de voie de garage, lorsqu'un des archivistes va soulever un lièvre à propos d'un futur candidat à la Maison Blanche, l'enquête va s'avérer ardue, semée d'embûches et surtout bien plus mouvementée qu'une vie de bibliothécaire quoi !

Le FBI ne voit pas d'un si bon oeil l'orientation de cette enquête, et comme en plus "l'agence" semble avoir une dent contre Dick ( je n'ai jamais compris pourquoi les anglais, et les américains d'ailleurs, surnomment les Richard, Dick ???), toute l'équipe des rats de bibli va se souder très vite autour de leur nouveau chef.

En parallèle et en alternance de chapitres, nous suivons la dernière tranche de vie du fameux Billy The Kid au Nouveau-Mexique... que Laurent Whale va rallonger à sa sauce pour les besoins de l'intrigue d'aujourd'hui, par une pirouette fort crédible il faut l'avouer.

Outre le fait que cette alternance est LE piège à lecteur, qui encore une fois a bien fonctionné, ce que j'ai beaucoup aimé dans ce roman c'est le changement radical d'ambiance entre ces deux récits. Lorsque l'auteur nous conte Billy The Kid, j'entendais dans mes oreilles défiler toutes les musiques classiques de western. Avec cette intensité qui monte lorsqu'il va y avoir règlement de comptes, avec cette sonorité si lancinante lorsque des apaches cachés observent des convois de visages pâles, etc !

L'autre aspect que j'ai beaucoup aimé dans ce roman c'est que Laurent Whale nous créé une véritable course-poursuite... en avion ! On sent chez l'auteur une passion pour le pilotage qu'il transmet à son personnage principal, et c'est juste passionnant. Ce dernier habite même dans un ancien petit aérodrome dont une partie est transformé en loft alors que l'autre abrite des antiquités volantes tel un musée. Lorsqu'on a un vieux coucou datant de la dernière guerre mondiale qui fait la nique à un chasseur F-16, avouez que ce n'est pas banal. Et ça le fait bien, ce passage m'a tenu en haleine comme pas possible. J'ai adoré.

Ce que j'ai moins aimé en revanche, c'est la troisième histoire qui se greffe là-dessus et que l'on suit également en parallèle, mais d'un peu plus loin, qui a mon sens n'apporte rien au final si ce n'est d'embrouiller un peu plus les pistes. C'est sans doute le but, mais lorsqu'elle se résout, c'est un peu comme un soufflet au fromage qui retombe quoi ! Mais si elle embrouille le lecteur, elle discrédite aussi certains aspects de l'intrigue principale et je trouve ça dommage. J'aimerai d'ailleurs en parler plus, avec l'auteur ou d'autres blogueurs l'ayant lu, mais ailleurs pour ne pas spoiler.

Malgré ce bémol que je viens d'émettre, j'ai beaucoup apprécié ma lecture et je vous enjoins à tenter avec Goodbye Billy le "werstern-thriller" con chili à la sauce Whale ! Un nouveau menu qui devrait faire recette dans les mois à venir.



6 commentaires:

  1. Il est dans ma PAL et je pense essayer de le sortir rapidement car il me fait bien envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'on pourra alors en discuter !

      Supprimer
  2. Bon... Moyennement emballée, pourtant une chronique savoureuse mais l'histoire paralèlle des 2 périodes amorce une touche de déjà vu, j'aurai préféré toute une histoire au coeur du Western, c'est tellement plus rare de lire un livre sur fond de colts et de chevauchées sauvages ! Merci de cet avis Dup. ;)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai rencontré Laurent Whale que je ne connaissais pas à Angers en juin dernier, il m'a parlé avec passion de ce qu'il faisait traditionnellement (plutôt SF) pour me proposer ce livre qu'il m'a dédicacé et m'expliqué qu'il entendait bien reprendre la trame de celui - ci pour de nouveaux opus.. Il me reste à le découvrir à mon tour et Dup m'amène à le remonter dans ma PAL....alors je reviendrai vers vous...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les imajineres...Angers dernier... Je viens de faire le rapprochement... Achille, n'est ce pas ?

      Supprimer
  4. Un personnage historique qui m'intrigue ! Je le rajoute à ma wish ^^

    RépondreSupprimer