vendredi 6 septembre 2013

LE DERNIER ROYAUME Acte 1 de Morgan Rhodes



Le Dernier Royaume de Morgan Rhodes.
Les cendres d'Auranos




Sortie le 03 octobre 2013



Présentation de l'éditeur:


Après des siècles de paix, une rumeur de guerre enfle entre les trois royaumes d’Auranos, de Paelsia et de Limeros. Au centre de ce conflit naissant, un funeste souvenir : une sombre magie oubliée, sur le point de s’éveiller de nouveau. Pour la maîtriser, tous les coups sont permis et seuls les plus forts, ou les plus rusés, s’en sortiront.

Malgré ce climat inquiétant, Cléo, la princesse gâtée d’Auranos, a une mission plus urgente : trouver le remède pour sauver sa soeur qui se meurt lentement. Défiant les ordres de son père, elle s’enfuit en secret dans le royaume voisin de Paelsia à la recherche d’un ancien charme, que certains croient être seulement une légende… Le destin mettra sur son chemin Magnus, le terrible prince de Limeros, Jonas, un Paelsien animé d’une puissante soif de vengeance, ainsi que Lucia, une « élue » aux pouvoirs enchanteurs. Entre trahisons, tractations et batailles, les quatre jeunes gens verront leurs vies inéluctablement liées. Car si la magie qui refait surface est leur unique lueur d’espoir, elle peut aussi devenir l’arme de leur destruction. Des trois royaumes, un seul survivra à cet affrontement inéluctable.

LA GUERRE APPROCHE… CHOISISSEZ VOTRE CAMP


L'avis de Phooka:


Morgan Rhodes est le pseudo de Michelle Rowen. Voilà ça c'est dit, on passe au coeur du sujet ! ;)

Sur Mytica, le monde est séparé en trois pays du nord au sud.
Tout au Nord, Limeros, un pays froid, glacial même. C'est l'hiver toute l'année. A l'image de son pays, le roi Gaïus est froid et cruel. Il traque les sorcières et la magie sans pitié. Il est aussi d'une dureté extrême vis à vis de son fils Magnus et de sa fille Lucia. La jeune princesse est d'une beauté extraordinaire, tandis que son frère est plutôt d'un genre effacé et ne s'intéresse pas au pouvoir.

A la frontière sud de Limeros, se trouve Paelsia, un tout petit royaume, très pauvre, spécialisé depuis peu dans la production d'un vin capiteux. Toutes les ressources du pays sont utilisées pour produire ce vin, au dépend même des céréales qui pourraient éviter la famine au peuple. Le vin est vendu au pays voisin d'Auranos, et que le chef de Limeros prélève de lourds impôts sur ces ventes. Mais son peuple croit en lui et voit dans ce chef, le sorcier qui saura les sauver de la pauvreté.

Et puis il y a Auranos, Auranos la privilégiée, avec son climat doux et ses champs fertiles. ses habitants ne manquent de rien et le roi Corvin et sa famille y vivent dans l'opulence.

Or un jour, la princesse Cleo, fille de Corvin se trouve à Paelsia pour y acheter du vin avec Aron son futur époux et lors d'une altercation avec le fils du vigneron, Aron tue l’aîné des deux fils pour quelques centimes de désaccord sur le prix du vin.
De cet événement tragique mais à priori insignifiant à l'échelle mondiale, va découler tout le récit. Rancœur  haine, vengeance d'un côté. Remord ou manque d’intérêt de l'autre, les esprits vont s'échauffer et le conflit va surgir.

J'avoue avoir un peu de mal à me faire une idée sur ce roman. Je l'ai lu rapidement et avec plaisir, mais il me reste un arrière gout de trop peu après l'avoir refermé.

D'abord parce qu'on sent que c'est un tome d'introduction et que d'autres (combien ?) vont suivre. Du coup, les premiers chapitres servent surtout à présenter les très nombreux personnages qui vont jalonner le récit et dont les destins vont s'entrecroiser.
Ce qui est très réussi, c'est que malgré la quantité de protagonistes "à assimiler", le lecteur n'a aucun mal à le faire car ils sont tous très différents. Alors même si parfois, on peut laisser échapper le prénom, on se souvient sans problème de "la fille du roi de Liméros" parce qu'elle a ses spécificités et ainsi de suite pour chacun.
Ce qui m'a plu aussi, c'est que les personnages ne sont pas manichéens. Ils ont pour la plupart une zone d'ombre, plus ou moins grande selon le héros. Cela rend les personnages d'autant plus attachants et la lecture plus surprenante.

Côté action, la présentation des personnages la ralentit pas mal, surtout au début et il a quelques longueurs. Rien de rédhibitoire loin de là. Le dernier tiers est un vrai plaisir de lecture et va à cent à l'heure. Le récit est jalonné de retournements de situations, de surprises et de trahisons, recette qui captive immédiatement le lecteur. Le tout avec un final extrêmement réussi et qui donne envie d’entamer immédiatement la suite ... si seulement je l'avais sous la main. 

Mais il y a un point qui m'a un peu déçue dans ce roman, c'est l'écriture elle même. L'ayant lu en français, je ne saurais dire si cela vient de l'auteur ou de la traduction avec des phrases comme:

"Théon se battit encore plus fort contre le deuxième garde qui s'approchait. Celui-ci était plus âgé et plus expérimenté, et maniait son épée avec la même facilité que s'il s'agissait d'une jambe" 
(euh allo! une jambe ? c'est moi ou la comparaison est étrange? Même mon gamin a rigolé quand je lui ai lu cette phrase)

Il y a quelques maladresses de ce type qui sont surprenantes (du moins, "je" les ai trouvées surprenantes). Ça ne nuit pas à la lecture, mais c'est quand même un peu dommage.

Par contre, un gros atout à mon sens c'est le sens du prévisible-imprévisible. Je m'explique : en lisant le roman, on imagine par avance les relations entre les personnages. Qui va haïr qui, qui va aimer qui ... Et l'auteur nous y amène tranquillement ... pour mieux retourner la situation ensuite. Et ce genre de surprise est plutôt agréable quand on s'attend aux clichés habituels de ce type de roman YA.

Au final, Le dernier royaume est un tome d'introduction plutôt réussi dont le point fort est sans conteste la puissance et la complexité des personnages. Il aurait certainement pu être un peu condensé et du coup plus "vif", mais tel quel il se lit avec un réel plaisir et c'est avec impatience que j'attends la suite.





4 commentaires:

  1. Mouais. Bon ben finalement je ne suis pas sûre de le lire rapidement à sa sortie. A voir...

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de l'obtenir en partenariat, ce sera donc l'occasion de me faire mon opinion...

    RépondreSupprimer
  3. Il est dans ma PAL depuis très longtemps mais je n'arrive pas à me décider à l'ouvrir ! C'est marrant une amie l'a lu en anglais et a complètement adoré, mais tous ceux qui l'ont lu en français ont trouvés des défauts de style... une partie des défauts doit donc venir de la traduction, ce qui est bien dommage il faut l'avouer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu confirmes ce que je pressentais !;)

      Supprimer