jeudi 8 novembre 2012

WARBREAKER de Brandon Sanderson



Éditions Orbit France
547 pages
23.50 euros


Présentation

Voici l’histoire de deux sœurs, Vivenna et Siri. La première doit épouser le Dieu-Roi du royaume rival Hallendren. Mais le jour venu, c’est Siri qui se rend en Hallendren pour honorer le traité. Vivenna la suit, dans l’espoir de sauver sa sœur de son destin. Là-bas elles se retrouvent au cœur d’un conflit imminent entre leur royaume d’Idris et Hallendren.
Voici l’histoire de deux princesses, de Susebon le Dieu-Roi et de Lightsong, un Dieu retors. L’histoire d’une magie unique et du mystérieux Vasher, le Warbreaker.


L'avis de Phooka:


Siri est la cadette de la famille royale d'Idris, celle qui ne sert à rien, celle qui n'a pas de destin. Vivenna, elle est l'aînée. Depuis toujours elle sait qu'elle sera l'épouse de Susebron, le Dieu-Roi de Hallendren, le royaume voisin et ennemi. Elle s'y est préparée, toute sa vie est tendue vers cet évènement. Mais les relations entre Hallendren et Idris deviennent de plus en plus tendue et les rumeurs de guerre enflent. Vivenna vient d'avoir l'âge requis pour ce mariage arrangé, mais son père, le roi d'Idris, craint que sa fille ne devienne l'otage de ses ennemis, voire pire leur victime. D'un autre côté s'il ne l'envoie pas, la guerre éclatera à coup sûr et c'est ainsi que, ne pouvant se résoudre à envoyer sa fille aînée et préférée, il envoie Siri se marier à Susebron ...

C'est, une fois de plus, un roman vraiment étonnant que nous a construit Brandon Sanderson. Oui, construit, parce que cet auteur a le don de toujours tout créer de toute pièce.
Un système de magie complet, avec ses règles, ses limitations, ses sources et son histoire.
Un monde original, avec ses royaumes, ses dirigeants, ses castes, son mode de vie.
Des personnages attachants avec leurs forces et leurs faiblesses.
Un récit palpitant, avec des rebondissements et des retournements de situations.

Tout est là dans ce Warbreaker et, chose vraiment impressionnante, le lecteur se fait happer dès la première page. En effet dès le prologue, il était certain qu'il serait impossible  de reposer ce roman sans une once de regret.

Siri nous entraîne d'abord à sa suite, nous faire découvrir qui est ce Dieu-Roi. Elle est finalement la seule, en tant qu'épouse, à pouvoir l'approcher. Et même si elle n'a pas le droit de lui parler, ni même quasiment de le toucher, elle va devenir plus proche de lui qu'elle ne le pensait au départ. Siri, que rien n'avait préparé à ce mariage et dont l'innocence, la naïveté et le côté trublion, vont lui être de sérieux atouts. Vivenna, sa soeur aînée, est, elle, juste l'opposée. On lui a enseigné la diplomatie, le politique et tout un tas de principes rigides dont finalement elle se retrouve prisonnière. Vivenna est sans doute le personnage qui évolue le plus tout au long de ce récit et elle nous surprend énormément.
Et il y a Chanteflamme, un dieu pas comme les autres. Un dieu qui se pose des questions, qui s'oppose à l'image classique des dieux, tout en ayant l'air du contraire. Il ne veut pas se mêler de politique, et pourtant  il  sera la clé du dénouement. Un personnage vraiment atypique, dont le lecteur ne sait trop que penser au début et dont l'image se construit petit à petit au fil du roman.
Et Susebron bien sûr, le Dieu-Roi, celui que tous craignent et vénèrent.
Les prêtres, les mercenaires, les servantes de Siri, tous des personnages troublants et fascinants dont il ne faut pas trop parler pour ne pas trop en révéler.
Et puis bien sûr il y a Vasher, avec son épée Saignenuit. Une épée qui parle ....

Quel mélange étonnant et incroyable. Quelle imagination de la part de l'auteur. C'est brillant, bluffant et totalement addictif. Comme toujours, la plume de l'auteur nous entraîne, sans nous laisser de répit. Elle nous rend totalement prisonnier du récit, fluide et vive. Les surprises s'enchaînent, le rythme s'accélère crescendo jusqu'au dénouement final. Je me souviens de Blackwolf me disant qu'à un moment le roman accélérait un peu trop et je comprends tout à fait sa remarque. En effet, vu la richesse du monde crée par Brandon (y'a pas de raison que Olya l'appelle Brandon et pas moi, non mais! :)), il y avait matière à écrire une trilogie de dingue dans la droite lignée de Fils-des-brumes, mais non, toute l'histoire tient en un seul et unique volume. Du coup, on se sent parfois un peu frustré, le récit se déroule trop vite, on aimerait en savoir plus sur certains personnages (en particulier Vasher justement). Je ne peux pas m'empêcher de penser qu'on les retrouvera dans une autre aventure. Bientôt ou un peu plus tard ... Parce que créer un tel univers, une telle magie et de tels personnages, juste pour un one-shot, je ne peux pas y croire et donc je croise les doigts pour qu'on les retrouve bientôt car il y a encore bien des choses à dire et à lire à leur sujet et ces choses seront forcément passionnantes.


Une fois de plus Sanderson crée un monde étonnant et original, un système de magie bien à lui et crée des personnages et une ambiance hors du commun. Il est vraiment un des auteurs les plus attendus dans le monde de la Fantasy à juste titre. Chacun de ses romans est toujours une merveilleuse découverte et Warbreaker ne fait pas exception à la règle. Un coup de coeur dès la première page et qui ne s'est pas démenti jusqu'à la dernière. 



Lecture commune avec Hécléa

Un autre avis avisé chez Mycoton

Hop dans le Challenge littérature de l'imaginaire !

25 commentaires:

  1. Je l'ai aussi trouvé énorme ce livre, j'ai été happée par l'histoire et l'auteur a réussi à faire vivre ses personnages devant mes yeux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oops My, excuse j'ai oublié de te linker. Je répare ça illico.

      Supprimer
    2. Oh, merci beaucoup et t'inquiète pas pour ça :)

      Supprimer
  2. I love Brandon Sanderson ;-)
    Ravie d'avoir encore partagé avec toi ce coup de cœur Fantasyien !!!
    On s'attaque à Elantris ensuite ?

    RépondreSupprimer
  3. Je le note forcément. Après ma découverte de l'auteur avec le T1 de Fils-des-Brumes, il ne peut en être autrement.

    RépondreSupprimer
  4. Quand je pense à tous les livres qui me restent à lire,
    J'ai la certitude d'être encore heureuse.
    Dupinette, alias Jules Renard.

    RépondreSupprimer
  5. Ahhh ! Brandon, Brandon, Brandon. Bon, okay Phooka, t'as aussi le droit de l'appeler par son petit nom :D

    Sinon, j'ai bien envie de me faire plaisir et de l'acheter celui là. J'ai envie de lire de la bonne fantasy qui dépote en ce moment !

    RépondreSupprimer
  6. Mais quelle tentatrice tu es Phooka ! Je le mets tout en haut de ma Wish-List :) Dommage qu'il soit si cher et que ma bourse ne me le permette pas en ce moment, sinon je l'aurai acheté de suite <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi Naminé. Il est super cher, mais honnêtement il vaut son prix. C'est du Sanderson déjà et puis c'est 550 pages écrites tout petit! Tu en as pour ton argent ;)

      Supprimer
  7. Oui encore un très bon Sanderson et je vois que je suis pas le seul à trouver que le roman accélère un peu trop sur la fin, rien de vraiment dérangeant. Sinon l'auteur a laissé entendre qu'il pourrait y avoir une suite, on verra bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhoo, une suite! je n'attends que ça!

      Supprimer
  8. "il y avait matière à écrire une trilogie de dingue dans la droite lignée de Fils-des-brumes, mais non, toute l'histoire tient en un seul et unique volume"

    Euh tu lis toutes les news de Brandon ou pas?
    Parce que bon voilà :P il compte faire se rejoindre toute ses histoires, une sorte d'univers plein d'univers différent, donc ça m'étonnerait pas qu'il décide de faire une suite (ou une séquelle ou une préquelle ou truc du genre ^^)

    Sinon j'ai lu qu'en diagonale, en évitant les passages où tu parles de l'histoire (je préfère éviter) et raaaaaah je veux aussi le lire :'S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je ne lis quasi jamais les news de Brandon (mais je devrais ) et ce que tu annonces me fait baver !!:)
      Tu peux lire toute la chro sans problème, je ne spoile jamais (ni Dup d'ailleurs). On y fait très attention.

      Supprimer
  9. Je bavousse un peu sur celui-ci, mais je me suis promis de lire le tome 2 du fils ds brumes avant d'attaquer un autre sanderson, alors une promesse est une promesse ....on va voir si je la tiens ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va se soutenir moralement Licorne, j'en suis au même point !

      Supprimer
    2. Dites, il serait temps de s'y mettre hein les filles! Faites une LC!

      Supprimer
    3. Et c'est elle qui me dit ça, alors qu'elle me houspille parce que je suis en retard dans mes SP ! :ko:

      Supprimer
    4. Ben on s'active ma belle!! Hop,hop,hop !:)

      Supprimer
  10. Phooookaaaa :(

    Bon, tu sais tout ce que je voudrai dire, parce que je te l'ai déjà envoyé par mail, mais pff, c'était trop bien et trop court.

    RépondreSupprimer
  11. Voilà, on se sent des fois frustré, comme tu le soulignes. Parce que ce roman aurait pu faire largement 2 tomes de plus, il y avait matière à en tout cas, bon cela dit c'est méritant de toucher un tel sujet et de le développer puis le conclure dans un seul tome. Pour cela, chapeau Sanderson ^^

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour cette découverte !
    Je l'ai commencé il y a deux jours et je peine à m'en décrocher .....dommage de ne pas avoir plus de temps pour pouvoir le dévorer à l'aise. Un véritable petit bijou à lecture et ce, dès les premières lignes !! Incroyable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela me fait penser que j'ai le dernier tome de Fils de brume à lire moi !
      Tu l'as lu cette trilogie Ratta ?

      Supprimer
  13. J'ai aussi trouvé que ça s'accélérait trop sur la fin alors qu'on passe 550 pages à mettre en place les événements mais j'ai adoré la magie imaginée par l'auteur et ses personnages, donc ça compense.

    RépondreSupprimer