lundi 25 juin 2012

Coming out de Dup et Phooka: Quelle horreur elles lisent du numérique!

Nous avons un énorme péché à vous confier. C'est terrible, vraiment, vous pardonnerez nous?

Oui nous sommes coupables.


Coupable de lire en numérique sur Kobo et Sony PRS-T1.

C'est une chose terrible à avouer et le pire .... nous y prenons plaisir.

Coupable de lire du numérique, qui nous permet d'avoir de la lecture sous la main en tout temps

Coupable de lire du numérique, qui nous permet de voyager sans traîner un sac de 10 kilos


Coupable de lire en numérique, quand on habite loin de la France et qu'on n'a pas de librairie à portée de main

Coupable de lire du numérique, quand on prend les transports en commun.

Coupable de lire du numérique quand on a déjà des milliers de livres et que la maison ne peut plus s’agrandir et qu'il est hors de question de se débarrasser de nos livres papiers que nous aimons tant.

Coupable de lire du numérique, parce que le soir au lit on a les poignets ou les épaules qui flanchent avec les gros pavés (du vécu, nous ne sommes pas de toute première jeunesse)

Coupable de lire du numérique quand notre vue baisse et qu'on peut changer de taille de police.

Alors nos détracteurs ont raison, nous sommes de la pire engeance et nous pactisons avec le démon. Car ceux qui nous le reprochent, n'ont bien sûr pas d'ordinateurs, pas d"APN, pas de téléphone portable. Ils écrivent des lettres, envoient des pigeons voyageurs et content ds histoires au coin du feu. Je les envie nous  qui sommes si dépravées.

Nous sommes des mémés perdues, que le dieu des livres nous prennent en pitié.

Mais vous savez quoi... le pire c'est que nous allons même continuer!

(message écrit suite à une remarque, une fois de plus sur le fait que nous avons osé publié un article sur le passage en numérique chez Lokomodo. Juste pour info, ni Dup ni Phooka ne regardent la télé par exemple et il ne nous viendrait jamais à l'idée de condamner ceux qui le font...question de respect peut-être?).

Je tiens juste à rappeler que nos biblis respectives (Dup et Phooka) contiennent des milliers de livres papiers et qu'elles continuent de grossir en parallèle à notre immense faute.

hé oui nous sommes "bi" !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Billet d'humeur et d'humour, ceux à qui ça ne plait pas, tant pis! :)

44 commentaires:

  1. Carrément d'accord !!

    Quand je vois les préjugés de certaines personnes sur les liseuses, ça me fait rire jaune car c'est clair qu'ils n'ont jamais pris la peine ne serait-ce que de se renseigner avant d'attaquer...

    J'ai longtemps été réticente sans pour autant écraser ceux qui passaient au numérique.
    Mais comme vous, par manque de place entre autres, j'ai acheté une Kobo. Je refuse de bazarder ma bibliothèque pour faire de la place aux nouveautés, et je refuse tout autant d'arrêter de suivre l'actualité livresque.

    Et sérieusement, c'est quoi cette mode de dénigrer ce que fait le voisin ? On est en démocratie non ? Et que ceux à qui ça ne plaît pas regardent ailleurs.
    Point barre...

    *coup de gueule en duo avec vous* NA !! xP

    RépondreSupprimer
  2. Bravo les filles ! Y en a vraiment marre des gens obtus !

    RépondreSupprimer
  3. Rohlala, mais les gens n'ont que ça a faire dites moi !

    Et bah moi je les merde tous ces gens qui nous font chier parce qu'on lit du numérique ! Nah !

    (oui, mon message n'est pas des plus argumentés, mais je m'en fous :D)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ton argumentaire Olya, j'avoue quej'aurais tendance à avoir lemême! :)

      Supprimer
    2. Pareil, je rajouterai : et toc !

      Supprimer
  4. On sait qu'on n'est pas les seules dans ce cas. Les gros liseurs y passent. A raison de + de 100 livres par ans, les bibli explosent

    RépondreSupprimer
  5. Ben le pire je dirais, c'est qu'elles explosent quand même, cause, un livre numérique qui m'a plu, il me le faut !

    RépondreSupprimer
  6. Dup et Phooka sur le bûcher! Comment osez-vous lire en numérique! Tout le monde sait que le plus important c'est le support, pas l'histoire! Le Dieu livresque va jeter ses foudres sur vous!

    Mouahahahhahahahhahha

    ;)

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir, je viens de voir votre article dans le fil de l'actualité des blogs littéraires. Ce qu'il faut comprendre, c'est que, je pense, que les gens qui sont contre le numérique ont peur que ça détruise le livre papier. Et on le sais que cela sera le cas puisque dans des pays comme chez les américains ou les anglais le livre papier est au bord du gouffre. Ce n'est qu'une question de temps pour chez nous. Suffit de lire les news sur le monde de l'édition pour être au courant. Ce n'est pas la question de lire des ebooks ou non. La question est, si ça ne serait pas un danger, j'imagine que personne serait contre et tout le monde s'en fouterait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je comprends ça. C'est le même discours que lorsque l'on dit que la télé tue le cinéma. FInalement les deux cohabitent...
      Et perso pour avoir habité aux USA j'aurais adoré avoir des livres numériques à l'époque, au lieu de me faire envoyer des livres par courier.
      Il faut penser aussi aux nombreux avantages.
      Je suis la première à encourager les deux supports mais les commentaires du genre " vous êtes des traitres à votre cause", ça énerve ;)

      Supprimer
    2. Je comprends, oui :) Il va y avoir 2 camps dans la lecture aujourd'hui : ceux qui sont contre et ceux qui sont pour. Les contre qui diront qu'ils ont peur de la disparition du papier, des librairies physiques et c'est tout à fait normal d'en avoir peur et ceux qui sont pour et qui diront aussi les mêmes arguments du genre "faut vivre avec son temps", chose qu'on peux lire à chaque fois même si le mot progrès ne veut pas forcément dire révolution. J'espère qu'ils cohabiteront ensemble, tout comme la télé et le ciné, c'est vrai mais c'est très mal parti.

      Supprimer
    3. Pour moi ce n'est pas une question de "vivre avec son temps". ce genre d'argumentaire ne me convainc pas. Je n'ai pas de telephone mobile (si,si c'est possible), je ne regarde jamais la télé. Alors je ne pense pas qu'on puisse me traiter de geek de la technologie, mais les ebook ont des avantages certains que je ne peux ignorer (comme de partir en déplacement avec un sac a dos pleins de livres ou de pouvoir changer de police de caractère car a vue baisse avec l'âge...)

      Supprimer
  8. Clair ! J'ai pas le budget pour une liseuse actuellement mais ça m'arrive de temps en temps de piquer celle de monsieur pour lire des nouvelles dispo qu'en numérique ou un bouquin par ci par là.
    Et quand l'autre jour dans le métro 13 (les parisiens comprendront) je ne pouvais que bouger le petit doigt et donc pas tourner les pages ni même supporter le poids de mon bouquin assez conséquent (Magie Brute) à bout d'une seule main vu mon équilibre précaire, j'ai pleuré mon absence de liseuse et j'ai dû attendre plusieurs stations que ça se vide pour pouvoir continuer. Franchement en quoi est-ce mal de vouloir + lire et avec + de confort ?

    Les amateurs de musique n'aiment-ils plus les CD/vinyles parce qu'ils achètent des MP3 ? Les gens n'achètent-ils plus de DVD, ne vont-ils plus au cinéma parce qu'on peut télécharger les films ? Ciel, nous n'allons plus lire QUE en papier. My goodness. Oui, le numérique va se développer, c'est inévitable, il faut vivre avec son temps et les progrès de la science. Mais c'est un bonus, qui va permettre d'autres types de narrations, qui permet un autre confort. Le papier a ses avantages et ses qualités, le numérique en a d'autres, les opposer est stupide. Les volumes de papier vont sans doute baisser mais le papier ne disparaitra pas et les amoureux des objets livres les aimeront toujours. Ceci dit, numérique ou papier, l'histoire est la MÊME et c'est bien ce qu'on cherche dans la lecture il me semble : l'histoire.

    Bref. Désolée que vous ayez à subir ça les filles. Je vais bientôt publier mes premières chroniques numériques et oh my god même dire que c'était cool et j'espère que les commentateurs seront plus intéressés par le contenu des textes, qui est réellement important, que le format.

    Bon et puis vous allez vous reposer en vacances là, parce que ça râle beaucoup par ici, on va bientôt se croire sur mon facebook :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lelf, tu nous as contaminées! rhaaaaaaaaaaaaaaaaaa! Des mémés zombies lelfiennes qui lisent du numérique!

      Supprimer
    2. Il est vrai que lire dans la ligne 13 démontre un certain courage et une adresse sans demi mesure :P

      Supprimer
  9. Ah voilà un billet fort humoristique ^^
    C'est marrant car perso je ne suis pas prête à franchir le cap du numérique pour X et X raison mais il ne viendrait pas à l'esprit de critiquer ceux ou celles qui prennent plaisir à cela. Après tout, cela ne dénature pas le livre et c'est de la lecture quand même, juste sur un autre support.
    Et y'a des arguments de choc tout de même : comme les poignets qui flanchent sous le poids des pavés, ou le manque de place dans la maison ou alors encore avoir de quoi lire quand on est loin de chez soi.
    Si un jour je suis obligée de vivre sur une île, plutôt que me déchirer à savoir quels livres je prendrai, je passerai au numérique avec TOUS les livres que j'aime ou que je voudrais découvrir !
    Bonne continuation dans vos lectures ... sur feuille et sur écran :)

    RépondreSupprimer
  10. Ha voilà les grands esprits se rencontrent!
    Moi aussi je me suis dit que si je devais aller sur une île déserte, plus besoin de choisir, j'emmène toute ma bibli dans ma liseuse.

    Mais il me faut un chargeur solaire ou un truc du genre!

    Y'a un scientifique dans la salle?

    RépondreSupprimer
  11. Existe t'il encore des îles sans couvertures internet ? En revanche, l'électricité peut-être que si... mais les chargeurs solaires en tout genre existe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bref, on s'en fout hein!!!
      Avoir un confort de lecture autre, non négligeable quand c'est un pavé, non négligeable quand on peut augmenter la taille de police, et oui, vous verrez, on vieillit !, non négligeable de lire et de faire autre chose en même temps (on a besoin des deux mains pour tenir un livre ), tout cela grâce à un reader...

      Supprimer
  12. Je ne rajouterai rien, je suis bi aussi ;)

    RépondreSupprimer
  13. Ah oui j'ai oublié l'impossibilité de lire en mangeant alors qu'avec la liseuse le midi au boulot ça change tout, j'en suis bien contente :)

    RépondreSupprimer
  14. Bien dit les filles, je suis bibliothécaire et chez nous les livres papier cohabitent tranquillement avec les liseuses. Moi-même réticente au début, j'ai pu constater LA COMPLÉMENTARITÉ du papier et du numérique. Stop la chasse aux sorcières !

    RépondreSupprimer
  15. C'est vrai que c'est sympa pour les questions de poids, de place et de police.
    Il manque juste, à mon avis, la gestion des prêts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord là dessus et il manque aussi un marché de l'occasion (j'achète la plupart de mes livres d'occase)

      Supprimer
    2. Pour l'occasion, j'y crois pas. Déjà que le prix du livre numérique dépend encore parfois du prix du livre papier (Il sera plus cher si le livre papier n'est pas encore parut en poche).

      Supprimer
    3. moi non plus je n'y crois pas pour l'occase, et c'est sans doute un des points faible du système. On peut avoir des livres de poche d'occase pour 1 euros ou moins. Donc dans ce cas le papier reste le meilleur système.

      Supprimer
  16. Bah ça alors oO Espèces d'hérétiquuueeeeees, il faut vous mener aux buchers ! (joke)
    Y en a qui recule devant rien !

    RépondreSupprimer
  17. Je suis bi, j'en parle autour de moi (avec l'informebook toutes les semaines,) ,j'interviens souvent quand quelqu'un veut se lancer, je fustige quand on propose un ebook à 13 € bourr& de DRM quand le livre est sorti en poche, etc.

    Donc je suis pire qu'une hérétique, je dois être une démone, voire le diable.

    Venez me rejoindre \o/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi un ebook doit être ùoins cher qu'un poche et certaines maisons d'éditions pratiquent des prix qui sont du "foutage de gueule". je pense que c'est juste qu'elles sont opposées au numérique. Quant au DRM,je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas rêter le livre à une copine comme je le fais pour la version papier!

      Supprimer
    2. Tout à fait d'accord avec toi pour le prix. D'autant qu'Il n'y a aucun frais d'imprimeurs, relieurs, stockage, acheminement (et j'en oublie encore).

      Supprimer
  18. coupable aussi et bi aussi ! mon dieu je vais finir en enfer !!!!..... (mais ce qui est consolant c'est qu'on va toutes s'y retrouver et pouvoir mieux discuter de tout ça ensemble !!!!^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon sang, ça va être sympa l'enfer. On va pouvoir papoter en emmener nos reader avec nous!!

      Supprimer
  19. Allez je l'admets aussi je lis en numérique et je ne m'en cache même pas. J'aime les maisons d'éditions comme Bragelonne et Milady qui sont très ouvert sur le sujet. Leur dernière opération 100 ebooks à moins d'un euro a fait de moi une lectrice heureuse. Mes bras me remercie aussi pour la version numériques de certains livres. Et puis c'est un gain de place et c'est pratique pour le trimballet de partout. Je n'abandonnerai jamais les livres papiers mais j'aime les deux et pis c'est tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue dans notre club de bi deliregirl ;)

      Supprimer
  20. J'ai pas l'impression que la possibilité à ce que le vrai livre, le livre papier soit en perdition vous fasse grand chose. Voulez-vous vraiment d'une époque prochaine ou le virtuel sera maître ?! Vous voulez vivre dans un monde ou plus rien existe réellement mais uniquement à travers des écrans ? Je vois bien cette planète dans quelques années comme les livres et films de SF ou on sera de véritables robots. A quand de la bouffe en dématérialisée ?? Mais apparemment cela ne vous pose aucun problème. Le numérique est bien pour découvrir des auteurs avec l'auto-édition et qui, grâce aux succès de ces titres, sont disponibles aujourd'hui en livre papier. Cela est très bien. Mais regardez chez nos ami(e)s les américains : les ventes de papier ont des chutes hallucinantes. Et ce n'est que le début. Le souci des lecteurs, c'est qu'une fois qu'ils ont une lisseuse ou une tablette, ils oublient complétement le livre physique. Le livre papier est devenu has-been las-bas. Il est considéré comme un vieux machin qui à plusieurs siècles et qui ne sert plus à rien car c'est gros, ça prend de la place et ça coute cher.

    Tout commence à disparaitre avec la démat : les livres papier (donc romans, bd, mangas, beaux-livres, journaux, magazines), les boites de jeux vidéo, les boites et coffrets de films et séries, le marché mort à 90% des albums de musiques...Cela sera bientôt le cas pour le reste. Tant que les lecteurs qui ont des lisseuses ou tablettes continent d'acheter de vrais livre, tout sera sans danger. Mais les chiffres ne montre pas ce cas là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Anonyme,

      d'abord ce serait bien de savoir qui vous êtes, ce serait quand même plus sympa pour discuter.
      Ensuite, je pense que vous n'avez pas lu notre article, car nous disons bien que nous sommes bi, bi-support, nous lisons et achetons énormément de livres papier.
      Ensuite nous trouvons des avantages au support numériques, oui c'est sûr. On ne peut pas le nier.
      Nous ne souhaitons à aucun moment la disparition du livre papier, mais on ne peut pas non plus jouer les autruches et se dire que le livre numériques ne sont que de la merde.
      je connais des gens qui ont des problèmes de vue et à qui cela permet de relire, ou même Dup et moi qui ne sommes plus de première jeunesse et dont les poignets lâchent. Ou moi qui doit me déplacer souvent et qui évite ainsi les sacs à dos pleins de livres.
      On ne peut pas nier ces avantages et c'est ça que nous voulons mettre en avant, non pas la mort du papier.
      Et si vous nous connaissiez un peu mieux , vous sauriez que nous ne sommes pas du tout des geek fans de technologies et de "démat". Ca fait chic ce terme bon sang, mdr

      Supprimer
  21. Les éditeurs qui ne jouent pas le jeu le font clairement pour enrayer ce qu'il pensent être l'arrêt de mort du papier, et refuse de s'adapter (idem pour les libraires, perso je ne vais pas plaindre ceux qui refusent d'avancer et de s'adapter, ils se tirent une balle dans le pied refusant cette évolution, tant pis pour eux).
    Quant aux lecteurs, je pense qu'il y a d'une part une bonne grosse dose de snobisme parmi ceux qui ont soi-disant essayé mais qui n'ont pas aimé (!!!), et d'autre part, parmi les jeunes (les plus réticents, bizarrement), je pense qu'ils n'ont pas encore assez dépensé et accumulé de papier pour se rendre vraiment compte des avantages du numérique, pour eux le papier c'est encore "nouveau" et ça fait intelligent :D Mais quand ils devront pousser les murs et réaliseront un peu l'investissement, on va voir ! :D
    Chaque fois que je parle de liseuse à un gros lecteur de + de 50 ans je suis ébahie par son ouverture d'esprit et son enthousiasme pour la chose, et soit il est déjà équipé, soit il envisage aussitôt de s'y mettre ! (oui je fais un peu de propagande à mes heures perdues)
    Je l'ai déjà longuement expliqué dans un billet mais moi aussi je suis "bi" et le revendique, je suis réticente à lire du papier, mais j'en achète toujours, pour l'avoir, pour le faire dédicacer, parce que j'aime aussi toujours l'objet, mais le contenu passe avant et pour la lecture elle-même, y a pas photo :D
    Alors faites pas chier les fétichistes !
    (En tous je suis sur le c*** de voir que vous avez reçu des commentaires désobligeants concernant vos habitudes, honteuses certes, de lectrices, toute ma sympathie !! :p)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord avec toi carole!!!
      merci de ton commentaire.
      je ne sais plus où mettre les livres papiers à la maison, j'en ai des milliers. je fais quoi? QQn est prêt à m'acheter une maison + grande? Parce que bien sûr je ne peux pas me séparer de mes livres et pourtant certains ne mériteraient même pas une relecture et aurait eu tout à gagner à être numériques!

      Supprimer
    2. On peut toujours les refiler à Anonyme :D (j'avais raté son commentaire, le lire m'a hérissé le poil, une chose est certaine, la connerie, immatérielle, est d'une réalité rare et inégalée).
      À suivre des "raisonnements" aussi sectaires, on en serait encore à la tablette d'argile.
      Je j'ajouterai que le choix est un luxe, nous avons aujourd'hui le choix, alors pourquoi s'en priver, crotte de bique !!??

      Supprimer
  22. Je ne sais pas si je dois rire de votre billet, magnifiquement tourné et si drôle, ou m'étonner des critiques que vous recevez... Je ne suis pas du tout tentée par les liseuses, j'aime les livres en tant qu'objet mais je ne vois pas en quoi je serais concernée par les habitudes de lecture des autres. Je penserais encore moins à les critiquer, il y a des gens que s'ennuient, c'est pas possible autrement ...

    Bon, je prends le parti d'en rire, en vous souhaitant bon courage ^^

    RépondreSupprimer
  23. Moi aussi je suis "bi" et fière de l'être ^^

    RépondreSupprimer
  24. Lecture de retour de mes vacances...
    Hé bien les filles, pour votre grosse et abominable faute ( que Numérique vous pardonne... :-) ) vous filerez tout droit en enfer et vous serez punies par où vous avez péché!.. Vous êtes condamnées à lire, et lire encore jusqu'à n'en plus pouvoir: du numérique, du numérique, du numérique... avec de temps en temps pour vous faire pardonner, quelques papiers, quelques papiers, quelques papiers.:-))

    RépondreSupprimer
  25. Petit lapsusssss
    Je voulais écrire " Qu'Anonyme vous pardonne " et non que Numérique vous pardonne...y'a des fois comme ça... :-)

    RépondreSupprimer