mercredi 9 mai 2012

LUNDI MÉLANCOLIE de Nicci French



LE JOUR OÙ LES ENFANTS DISPARAISSENT


Editions Fleuve Noir
432 pages
20.50 euros
Ce livre sort demain en librairie !



Résumé :

En ce lundi brumeux à Londres, la photo de Matthew, 5 ans, fait la une de toutes les télévisions, de tous les journaux : l'enfant a disparu à la sortie de l'école quelques jours auparavant, sans laisser de traces.
Dans son cabinet, la psychanalyste Frieda Klein est témoin d'autres drames, ceux qui se jouent dans l'esprit de ses patients. Comme Alan, cet homme très perturbé qui lui confie son rêve : il ne cesse de songer à un enfant, roux comme lui, qui serait son fils. Curieusement, cette description correspond trait pour trait au petit Matthew. Frieda aurait-elle reçu sur son divan les confidences d'un kidnappeur d'enfant, d'un tueur peut-être ? Elle avertit le commissaire Karlsson en charge de l'affaire, mais il refuse de la prendre au sérieux...
Persuadée qu'elle doit découvrir la vérité et retrouver Matthew, Frieda va essayer de percer les pensées les plus intimes d'un psychopathe. Pendant que près de là, dans les ténèbres, un petit garçon effrayé se demande si quelqu'un viendra jamais le délivrer de son cauchemar...





L'avis de Dup :


Premier livre d'une série de huit annoncée par les auteurs, Nicci French étant le pseudonyme d'un couple d'auteur, Nicci Gerrard et Sean French. Et vous savez quoi ? Je suis ravie de prendre le train dès le départ et non en marche comme souvent, car si cette série est comme ce premier tome, cela risque d'être captivant !

J'ai déjà quelques "Nicci French" à mon actif : Dans la peau, La chambre écarlate, Sourire en coin, Au pays des vivants... non, cherchez pas, aucun de chroniqués, c'était avant ! Et j'ai toujours apprécié leur écriture à deux mains. Leur spécialité, les thrillers psychologiques, avec des "méchants" toujours bien creusés. Là, ils changent la donne et le côté psycho est exploité par le personnage principal, Frieda Klein, qui est du bon côté de la barrière. Elle fait partie des "gentils" qui cherchent à trouver les "méchants-pas-beaux-du-tout"

Frieda Klein, psychanalyste est donc THE personnage de cette série et en tant que tel, elle va être creusée, approfondie. Si au début du roman on lui trouve un côté froid, distant, on va néanmoins s'attacher à elle car les auteurs ont pris soin de nous dévoiler petit à petit, au cours de la lecture, toutes ses faiblesses, toutes ses fêlures. Vie familiale bancale, vie amoureuse chaotique, un mentor sur qui elle ne peut plus s'appuyer sous peine de le faire s'effondrer encore plus. Mais un métier en qui elle garde foi, conviction, passion.

Le second personnage qui attire bien l'attention c'est l'inspecteur Karlsson, l'enquêteur en charge du dossier sur la disparition du petit Matthew. Passionné par son métier, hanté par cette disparition, il veut lui aussi tout remuer pour retrouver l'enfant.

Ces deux là ont tout qui les oppose, le métier, le caractère, leur vie même. Mais l'obsession est la même et de ce duo improbable va jaillir la, les solutions.

Alors qu'on suit en parallèle les investigations de Frieda et l'enquête de Karlsson, le récit est entrecoupé par moment par de brefs passages concernant le petit Mathew. Ces passages sont d'ailleurs à la première personne du singulier et vous prennent bien aux tripes... Lire le découragement des inspecteurs nous donne envie de tourner plus vite les pages tout en leur disant " Allez, bon sang, il est encore vivant, trouvez la solution !".

Je ne peux en dire plus, si ce n'est que c'est vraiment un livre à lire pour les amateurs du genre. Alors que je me sentais détachée en début de lecture, je ne sais plus quand le charme a opéré mais très vite je me suis rendue compte que j'étais accro, il fallait que je tourne ces pages et vite !
Quant à la fin, juste l'avant-dernier chapitre, j'ai eu l'impression de me prendre une sacrée baffe ! La vache, je ne l'avais pas vu venir, roulée dans la farine ! Et un dernier chapitre pour faire retomber la pression et donner envie d'attendre le deuxième livre de cette série annoncée. Du grand art, du Nicci French quoi !




5 commentaires:

  1. Il m'a l'air captivant ce livre B)
    en tout cas on ne peut pas dire qu'il ne t'a pas plu, tu penses que tu pourrais me le prêter ? :-*

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Hihii =D
      Trop cool !!! Merci ♥

      Supprimer
  3. je vais attendre sa sortie en poche !

    RépondreSupprimer
  4. Salut ! je viens de tomber sur ton blog et j'ai aussi bcp aimé ce livre ! D'ailleurs je vais attaquer la lecture du second tome "Tuesday's gone" (j'aime bien les lire en anglais :)) . Ceci dit j'ai lu il y a un petit moment "lundi mélancolie" et je ne me souviens plus de la fin, du dénouement.... et impossible de trouver ça sur internet !! Et bien entendu j'ai prêté le livre donc je ne peux plus le regarder ! pourrais-tu stp en qlqs mots me résumer la fin ?? ça serait super gentil :) même si je ne suis pas sûre qu'il y ait un lien avec le second tome !!
    Mon email est audreyvincent1@hotmail.com

    Merci et bonnes lectures à toi :)

    RépondreSupprimer