lundi 7 mai 2012

JUSTE UNE OMBRE de Karine Giebel




Editions Fleuve Noir
500 pages
20 euros



Résumé :

Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour... Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s'écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule. Et l'ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard... Tu commandes ? Apprends l'obéissance. Tu méprises ? Apprends le respect. Tu veux vivre ? Meurs en silence...



L'avis de Dup :


Une ombre qui vous suit une nuit alors que vous rejoignez seule votre voiture, et qui vous colle la frousse de votre vie, cela arrive. Mais lorsque cette ombre semble s'acharner ce n'est plus classique.

Pourtant Cloé est forte, trop forte peut-être. Pour gravir les échelons dans sa boite et briguer le poste de Directrice Générale, elle est prête à tout. A écraser les plus faibles, à écarter les plus forts. Elle est si sûre d'elle-même, si méprisante parfois, qu'on ne sait que penser d'elle.
Mais tout de suite après Karine gratte un peu et nous montre les fêlures dans la carapace de Cloé et on s'y attache. La vie n'a pas été facile pour elle, et en arriver là où elle en est mérite l'admiration.
Et comme cette ombre s'acharne sur elle, va jusqu'à déplacer des choses chez elle voire même remplir son frigo... elle doute de sa santé mentale, et nous avec.

Mais Cloé n'est pas le seul personnage écorché que l'on suit. Il y a le commandant Alexandre Gomez. Un vrai flic, un qui aime le terrain et l'adrénaline, un poil border-line. Sa gouaille et son humour cynique le rend immédiatement sympathique même s'il ne l'est pas pour tout le monde. Lui aussi s'est construit une carapace afin de préserver sa vie privé, sa femme adorée en phase terminale d'un cancer, qu'il cajole tant qu'il peut encore.

Des chapitres ultra-courts, une écriture incisive, percutante. Une écriture au scalpel comme dit si bien Wal. Et on alterne entre les quotidiens speed de ces personnages, on court avec eux et on se triture les méninges pour essayer de deviner quel va être le lien entre eux. Et quand Karine le dévoile enfin on soupire, on est heureux. Mais c'est mal connaître la perfidie de l'imagination de cette auteur. Rhaaa, Karine, je vous hais !!! Non, je ne me ferai jamais à ces auteurs qui malmènent autant leurs personnages alors qu'en une dizaine de pages à peine on les aime !

En tout cas une magistrale exploration de la peur, de la psychose, de la paranoïa et de la manipulation. Du grand art vraiment. Que j'aime cet auteur ! Ce livre prend aux tripes dès les premières lignes. Notre coeur est sans cesse ballotté, c'est une lecture en douche écossaise : un chapitre plein d'espoir et le suivant, vlan, on est remis à notre place. Je l'ai dévoré en à peine deux jours et je sais que c'est un livre que j'aurai plaisir à relire bientôt, même en connaissant la fin !

Je sais que les romans de cette auteur ne sont pas à comparer, il n'y en a aucun identique. Néanmoins je vais vous livrer mon classement. Meurtres pour rédemption reste en tête, talonné de très près par Juste une ombre. Vient ensuite Terminus Elicius ( un bonbon ), Les morsures de l'ombre, Jusqu'à ce que la mort nous unisse et enfin Chiens de sang.

Donc si vous avez aimé un de ces livres de Karine Giebel, foncez immédiatement sur ce "petit" dernier ! Il est juste Énorme !!!




En direct live, ma dédicace en train de se faire aux Quais des polars, le 31/03/2012


Et voilà c'est fini !


merci à Did et Wal pour ces photos ;)




8 commentaires:

  1. Je suis en train de lire "meurtres pour rédemption", et waow ! ça décoiffe, j'ai lu les 300 premières pages en quelques heures... C'est très prenant et ça use les tripes ! Sublime d'émotion. Il est clair que que "juste une ombre" sera mon deuxième GIEBEL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête, tu me donnes envie de le relire là maintenant, tout de suite !

      Supprimer
  2. Chic, son nouveau roman est sorti. Et si en plus il est extra, je fonce !

    RépondreSupprimer
  3. Quand je suis entrée chez ma libraire, je l'entendais en parler à une cliente avec grandes émotions! Ça m'a donc donné très envie de le découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le redis, il est juste ÉNORME !

      Supprimer
  4. Je cherchais un billet pour me décider à l'acheter en Grand Format ou pas.
    Tu es donc responsable de ma nouvelle commande :D
    Biz Dupinette ^^

    RépondreSupprimer
  5. J'ai beaucoup aimé ce roman, tout comme j'avais aimé "Meurtres pour rédemption" de la même auteure. De l'attachement aux personnages, que ça soit en bien ou en mal, et des intrigues bien menées, c'est réussi et très prenant, j'ai du mal à m'en défaire !!

    RépondreSupprimer