mercredi 14 décembre 2011

INSTINCT DE SURVIE de Jeffery Deaver




Editions des Deux Terres
432 pages
22.50 euros



Résumé :


Un coup de téléphone brusquement interrompu, provenant d'une maison de campagne du Wisconsin, alerte la police. L'inspecteur McKenzie est chargée de l'enquête. Laissant son fils et son ami, elle découvre une scène d'horreur : deux personnes abattues d'une balle dans la tête. Les meurtriers sont toujours sur les lieux et ils attaquent McKenzie qui se retrouve privée de son arme, de son téléphone et de sa voiture. McKenzie s'enfuit dans la forêt, emmenant avec elle une survivante du carnage qu'elle ne peut abandonner. Traquées comme des bêtes, épuisées, les deux femmes vivent une épreuve terrifiante. En danger de mort, l'inspecteur McKenzie sait qu'elle ne peut se fier qu'à une chose : son instinct de survie.



L'avis de Dup :

Rholala, cela faisait quelques années que je n'avais pas relu "du" Jeffery Deaver. C'est un auteur que j'ai découvert grâce à Fredo qui l'encensait tellement... à juste titre, j'ai pu m'en rendre compte par la suite ! A l'époque je ne lisais que des thrillers/polars, et Jeffery Deaver est devenu très vite un de mes chouchous.
Donc quand Babélio m'a proposé un partenariat avec Instinct de survie, je n'ai pas hésité une seconde, en me disant "yes, je vais renouer avec mon couple profileur/inspecteur préféré !"

Ben c'était sans compter sur ma mémoire de poisson rouge...les livres que j'avais lu jusque là parlaient du fameux profileur tétraplégique Rhyme et sa compagne, l'inspectrice Amélia Sachs et pas McKenzie ! 
Et dès le début de ma lecture, je me suis dit zut, cette McKenzie, adjointe au shérif d'un petit patelin du Wisconsin, mariée, un gamin d'un précédent mariage...ce n'est pas la rousse flamboyante de Rhyme. :S
Et le pire c'est que ce livre démarre piano piano...

Mais c'était sans compter sur la plume de Monsieur Deaver ! Il m'a embarqué gentiment mais sûrement dans cette course poursuite, cette chasse à mort dans la forêt, la nuit. Un truc de ouf cette traque, elle occupe les deux tiers du livre, se passe sur une nuit seulement, c'est haletant, épuisant, palpitant. Et oui, c'est du Jeffery Deaver !!! 
Il campe et décortique super bien ses personnages, on connait les moindres failles de chacun, les plaies pas cicatrisées, et on cerne très vite leur caractère... enfin presque, car je me suis bien faite avoir ! Il est même capable de nous faire ressentir de la compassion pour les meurtriers. Et la folle psychotique, complètement "chtarbée" dans sa tête, qui berne tout le monde et le lecteur avec, c'est énorme ! J'adore me faire rouler dans la farine ainsi ! J'ai même failli reprendre le livre du début, pour voir si l'auteur ne s'était pas trahit quelque part, ou avait laissé un indice qui m'aurait échappé...

En revanche, je trouve que le livre aurait pu se passer des deux derniers chapitres. L'affaire est résolue, et on continue un bout de chemin avec une Brynn McKenzie qui s'englue dans ses relations sentimentales compliquées entre son ex-mari, et son nouveau mari qui vient de la plaquer... dommage.

Je remercie sincèrement Babélio pour ce partenariat qui m'a permis de renouer avec cet auteur que j'aime tant et que j'avais quelque peu laissé sur la touche depuis deux trois ans. Mon dernier étant L'homme qui disparaît, je suis sûre que j'en ai raté beaucoup depuis... Fredo sera capable de me renseigner je pense ;)

Un autre avis chez jostein

1 commentaire:

  1. Merci beaucoup pour votre avis, je cherchais un thriller à lire

    RépondreSupprimer