lundi 19 septembre 2011

JE NE SUIS PAS UN SERIAL KILLER de Dan Wells




Editions Sonatine
270 pages
18 euros

Résumé :

John Wayne Cleaver est un jeune homme potentiellement dangereux. Très dangereux. Jugez-en plutôt : garçon renfermé, pour ne pas dire sociopathe, il vit au milieu des cadavres à la morgue locale, tenue par sa mère et sa tante, il a une certaine tendance à tuer les animaux et, depuis son plus jeune âge, il nourrit une véritable passion pour les tueurs en série. Ainsi, son destin semble tout tracé. Mais conscient de son cas, et pas spécialement excité à l’idée de devenir un serial killer, John a décidé d’en parler à un psy et de respecter quelques règles très précises. Ne nourrir que des pensées positives à l’égard de ses contemporains. Ne pas s’approcher des animaux. Éviter les scènes de crime. Ce dernier commandement va néanmoins devenir très difficile à suivre lorsqu’on retrouve autour de chez lui plusieurs corps atrocement mutilés. Y aurait-il plus dangereux encore que John dans cette petite ville tranquille ? Aurait-il enfin trouvé un adversaire à sa taille ?



L'avis de Dup :


Relisez bien le résumé avant...
On a donc John, qui va sur ses 16 ans, donc je dirai plus un ado qu'un jeune homme. Cependant cet ado n'est pas vraiment comme les autres, c'est le moins qu'on puisse dire. Devoir sans cesse se contrôler, surveiller les barrières qu'il a érigées autour de lui pour ne pas laisser sortir le monstre. Heureusement pour lui, il est hyper intelligent, très observateur et a une mémoire faramineuse. Il est incollable sur tous les serial killers, leurs méthodes, leurs points faibles, leur psychopathie. Et il sait qu'il est potentiellement capable d'en devenir un s'il ne se contrôle pas, s'il laisse échapper le monstre.
Quand simplement qu'en regardant sa mère de près, sa seule pensée est que son fragile cou pourrait être  plié en deux dans un sens pas très anatomique... imaginez donc comme les barrières doivent être hautes !

Mais du fait de ces fameuses barrières, John vit complètement reclus. Il ne connait pas les sentiments, les émotions, il n'éprouve aucune empathie pour rien. La seule chose qui le fascine, le passionne c'est la mort. Et pour ça il est bien servi avec sa famille de thanatopracteurs...

Puis des meurtres horribles vont commencer à s'enchaîner dans sa petite ville. John veut comprendre, et il est le mieux placé avec ses connaissances. Son profil de sociopathe va faire de lui le meilleur profiler qui soit. Et pour sauver sa ville, empêcher que le nombre de meurtres augmente et ce, de façon exponentielle, il le sait bien, John va devoir donner du lest à ses règles. Il va devoir ouvrir une brèche dans les murs qu'il a mis tant de temps à façonner. Il est le seul qui peut battre ce tueur...

Mais à jouer ainsi sur le fil, il prend bien des risques...
Et s'il se surestimait ?
Et si le monstre le dominait ? (son monstre à lui j'entends !)
Et s'il n'arrivait pas à refermer la brèche après ?
Et si d'autres choses pouvaient passer dans l'autre sens par cette brèche, genre des sentiments ?

Malgré, ou à cause de sa sociopathie, John est un personnage hyper attachant ( à moins que mon empathie ne trahisse aussi quelque-chose de louche chez moi !). L'écriture de l'auteur m'a vraiment séduite, la lecture coule toute seule sans être pour cela un méga page-turner. Je n'étais pas stressée non, mais je n'avais pas envie d'arrêter.

L'originalité de ce thriller vient du fait que le profiler est un ado de 16 ans qui n'a que son cerveau pour oeuvrer et non la panoplie du FBI !
Pour un premier livre, c'est un thriller hors norme que nous sert là Dan Wells.
Il dédie son livre...
À Rob,
qui m'a donné la  meilleure motivation
qu'un petit frère puisse donner :
il a été publié avant moi. 

Famille à suivre donc !!!

D'autres avis : fangtasiaNelfe



9 commentaires:

  1. Oh je vois que tu connais mon avis sur ce thriller (merci pour le lien au passage ^^).
    Encore une signature Sonatine qui est bien sympathique. Je ne sais pas où ils dénichent toute cette joyeuse bande mais c'est une maison d'édition que j'aime beaucoup!

    RépondreSupprimer
  2. Oui, je deviens vraiment fan de cette maison d'édition !

    Comme je le disais ailleurs, on va bientôt pouvoir acheter du Sonatine les yeux fermés !

    RépondreSupprimer
  3. C'est pas pratique pour lire (les yeux fermés)

    => OK je sors!

    RépondreSupprimer
  4. Grrr

    On s'auto-flood maintenant !!!

    RépondreSupprimer
  5. Moi aussi j'aime beaucoup les éditions Sonatine et celui-ci me tente énormément.

    RépondreSupprimer
  6. Je le note aussi celui-ci ... il me tente alors que je ne suis pas forcément fan du genre ^^

    RépondreSupprimer
  7. Il me tarde de lire la suite, j'ai trouvé cet ado aussi kiffant que flippant !!

    RépondreSupprimer
  8. Tu penses qu'il y aura une suite ?!

    Oh je serai au rdv de toute façon, suite ou un autre de cet auteur !

    RépondreSupprimer